Enquête chez Weleda : les dessous d’une multinationale bio

dimanche, juillet 24, 2016 24 Permalink

Début juillet, j’ai été invitée à découvrir les jardins de Weleda tout près de Stuttgart, en Allemagne.

J’étais accompagnée d’une jolie brochette de blogocopines, ce qui a rendu ce blogtrip encore plus chouette : Gala – Gala’s Blog, Juliette – Healthy Juliette, Julie – Friendly Beauty, Marie – ShakerMaker – Leïla – Naturellement Lyla, Yasmine – Whatever Works, Marion – Miss Figolu, Justine – A Girl in Paris.

Je n’ai jamais été autant chouchoutée : une nuit dans un bel hôtel, une après-midi au spa (jaccuzzi, sauna, hammam, massage …), plein de bonnes choses à manger, des ateliers bien-être …

Mais ce que je voulais surtout vous raconter, c’est ce que j’ai découvert parce que ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe !

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !
Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !

.

J’ai découvert que … 

Une grande marque peut rester droite dans ses bottes !

.
Pour la majorité de mes achats de produits de beauté, j’essaie de privilégier les petites marques bio :

  • Celles qui n’ont pas été rachetées par des grands groupes dont les pratiques laissent à désirer.
  • Celles qui ne vendent pas que de l’eau avec le minimum d’ingrédients nécessaires pour obtenir le label bio.
  • Celles qui sont véritablement engagées, qui fabriquent en France, qui pensent aux animaux et à leur impact environnemental (huile de palme, déforestation, tout ça …).

Derrière Weleda, j’ai découvert une multinationale qui brasse des millions certes, mais qui n’en a pas pour autant perdu son âme :

  • La plus grande partie des matières premières est cultivée dans les jardins de Weleda, en biodynamie (c’est-à-dire sans pesticides ou engrais chimiques, en prenant soin du sol, en associant des espèces complémentaires …).
  • Le reste des matières premières provient de petits producteurs locaux un peu partout dans le monde ou de cueillette sauvage.
  • Les soins sont 100% d’origine naturelle (huiles végétales, cires végétales, extraits de plantes), sans huile minérale, sans silicone, sans conservateur, sans colorant, sans parfum de synthèse.
  • La fabrication des produits se fait en Allemagne, en Suisse et en France uniquement.
  • Pas de tests sur les animaux et pas de boutique physique en Chine (donc produits non soumis à la règlementation chinoise qui oblige les tests sur les animaux).
  • Même si c’est un label qui a encore quelques progrès à faire (Sodium Laurel Sulfate autorisé, dérivés d’huile de palme autorisés, huiles estérifiées et hydrogénées autorisées …), Weleda est labellisé NATRUE.

Je vois maintenant Weleda comme une petite entreprise qui a grandi, qui a fait son bout de chemin en restant fidèle à ses valeurs. Comme quoi on peut utiliser sa notoriété et son succès pour faire le bien autour de soi et véhiculer de beaux messages ! 🙂

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !.

Weleda fait de l’homéopathie !

Moi qui essaie toujours de privilégier l’homéopathie pour les petits bobos du quotidien, j’ai été surprise d’apprendre que Weleda a débuté avec l’homéopathie !

Tout a commencé avec un petit groupe de médecins et pharmaciens qui voulait soigner l’être humain dans sa globalité avec des produits naturels, en cherchant à comprendre le patient au-delà des symptômes (ça s’appelle la médecine anthroposophique !). C’était en 1921 !

A l’entrée des jardins, plusieurs plantes – toxiques si on les consomme telles quelles – sont cultivées pour les traitements homéopathiques. Pas besoin de grandes quantités puisque le principe de l’homéopathie est de prendre la plante capable de provoquer les symptômes et de la diluer à des doses infinitésimales.

Si vous avez l’habitude de vous soigner avec de l’homéopathie et que vous préférez Weleda à Boiron, il vous suffit de le demander à la pharmacie !

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !.

On peut cultiver des hectares et des hectares de plantes dans le respect de l’environnement

Même avec ses 20 hectares de jardin et ses 250 espèces végétales, Weleda a une démarche très respectueuse de l’environnement. Au delà de l’absence de pesticides et d’engrais chimiques, les récoltes sont faites manuellement sans avoir recours à des machines, les jardins ont un espace de compost qui sert ensuite à soigner les sols, un grand hôtel à insectes est installé dans une allée pour préserver les espèces (car plus de 150 000 espèces disparaissent dans le monde chaque année) …

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !

Tout est fait pour chouchouter ces jardins et les petits êtres qui y habitent de la manière la plus naturelle possible !

.

Ce que j’ai adoré … 

Ce lieu hors du temps (et un peu magique !)

Impossible de ne pas tomber sous le charme de ce petit bout de nature : des fleurs et des plantes à perte de vue, des couleurs par milliers, des parfums floraux qui vous chatouillent le nez, le tout ponctué de petits ruisseaux, de points d’eau, de serres et de canards qui font leur petite vie.

Quand on vit à Paris et qu’on se retrouve dans cet endroit, on profite de chacun de ces instants de calme et on apprécie que rien ne perturbe le bourdonnement des abeilles ou les gazouillis des oiseaux !

Si vous passez dans le coin et que vous avez envie d’une cure de nature, sachez que les visites sont ouvertes au public !

.

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !.

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !
Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !

Presque toutes les matières premières sont récoltées dans les jardins Weleda

Comme on dit, on n’est jamais mieux servis que par soi même !

Weleda a un mode de culture exigeant qui optimise la santé des plantes et privilégie avant tout l’aspect qualitatif au rendement : quel meilleur endroit pour cultiver ses matières premières que dans ses propres jardins, comme on veut, avec ses propres techniques ?

Entrer dans les jardins et imaginer que toutes ces plantes vont être récoltées à la main et finir dans les produits que l’on a dans sa salle de bain, c’est sacrément impressionnant !

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !

Pour certaines plantes plus difficiles à cultiver (climat, qualité des sols…), Weleda s’est construit un réseau de partenaires engagés et guidés par les mêmes valeurs un peu partout dans le monde : roses de Damas en Turquie, argousier de Toscane, bouleau de République Tchèque, iris du Maroc …

.

Ethique jusqu’au community management !

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer l’envers du décor d’une marque comme Weleda, s’immiscer dans les backstages et tout passer à la loupe ! Je vous embarque dans les jardins de Weleda, près de Stuttgart, pour en savoir plus !

La manière dont sont gérées les relations blogueuses est totalement en phase avec la personnalité de Weleda.

Ca peut vous paraitre bizarre comme remarque mais avoir un blog, ça nous amène TRES souvent à dire non. Mon blog est mon petit espace, j’ai envie qu’il me ressemble, j’adore le chouchouter et j’ai horreur qu’on me dise quoi écrire, quand et avec quels mots. C’est non.
(Pour celles et ceux qui ne savent pas trop comment ça se passe dans les backtages d’un blog, sachez que beaucoup d’agences ou de marques sont très « pushy » dès qu’ils ont envoyé un produit ou organisé un événement. Ils veulent du résultat derrière).

Après ces 2 jours magiques avec Weleda organisés à la perfection par Sandra, leur community manager, je redoutais les quelques directives de publication… Rien du tout !

On va probablement toutes raconter nos péripéties quand même, parce que c’était une très belle expérience, qu’on a appris des trucs intéressants et que ça nous fait plaisir de partager tout ça (et qu’on est revenues avec des milliers de photos de fleurs).

J’ai d’ailleurs instagrammé comme une petite folle tellement j’étais contente de crapahuter dans les allées de fleurs. Mais j’aime bien savoir que je suis tranquille et que je n’ai pas une marque qui me colle aux fesses. Alors pour ça : merci Weleda ! 🙂

.

Partager ce moment entre filles

Blogtrip aux jardins de Weleda : photo de groupe

On se croise parfois à des événements, en coup de vent, puis ce n’est qu’en ligne qu’on se retrouve vraiment. Un weekend comme celui ci, pendant lequel on peut vraiment passer du temps ensemble ailleurs que derrière un écran d’ordinateur, pendant un voyage en train, autour d’un verre (ou accessoirement dans un hammam ou dans un jaccuzzi ^^), c’est super rare ! Je suis vraiment heureuse qu’on ait pu partager tous ces moments trop sympa ensemble et j’en garde plein de bons souvenirs.

Pour partager ce moment dans les jardins de Weleda avec vous, j’ai ramené dans ma valise une vidéo de 1mn30 pour que vous puissiez vivre ça avec moi, comme si vous étiez là !

.

Rendez-vous sur Hellocoton !
24 Comments
  • Amelie
    juillet 25, 2016

    En effet cela semble une superbe aventure !
    C’est dingue qu’une marque aussi énorme réussisse à conserver un minimum d’éthique, à cultiver ses plantes intelligemment et en accord avec dame nature.

    Merci pour ce partage qui fait du bien ☺

    • marie
      juillet 30, 2016

      Oui c’est tellement rare ! Il n’y en a pas beaucoup qui ont réussi à garder les valeurs de leurs débuts (surtout après des rachats par de plus grands groupes).
      Merci pour ton commentaire Amélie et à très vite !

  • Virginie
    juillet 25, 2016

    Ca me conforte dans mes choix! J’utilise leurs produits depuis de nombreuses années et je n’ai jamais été déçue.
    Merci de ce partage, vous avez dû passer un chouette moment!

    • marie
      juillet 30, 2016

      Tu utilises quels produits Virginie ?
      Et oui j’avoue, on s’est bien amusées 😛

  • Mlle Colibri
    juillet 25, 2016

    J’aime beaucoup la marque Weleda et il y a de nombreuses années je ne comprenais pas pourquoi il n’y avait pas le logo Cosmebio sur leurs produits. Depuis j’ai su repérer le label Natrue et cette marque ne me quitte plus. J’utilise beaucoup leur gamme à l’arnica car je fais beaucoup de sport.
    C’est très chouette que tu nous emmènes dans les coulisses de cette marque. Leur jardin a l’air d’être un havre de paix <3
    Merci pour le partage

    • marie
      juillet 30, 2016

      Coucou !
      Oui ils sont labellisés Natrue et je confirme, leur jardin est un petit bout de paradis ! <3
      Bisette ! 🙂

  • Olivia
    juillet 25, 2016

    Ton article est super ! On sent vraiment que ce déplacement t’a apporté quelque chose et à nous aussi à travers ton article.
    Et oui c’est quand même agréable de savoir que non, ce n’est pas toute les marques qui vendent leur âme au diable pour quelques millions au détriment de tous.
    Bonne soirée ?

    • marie
      juillet 30, 2016

      Hello Olivia !
      Heureusement qu’il y a certaines marques dignes de confiance dans cette jungle cosmétique ! Encore faut-il savoir les identifier et ça, c’est pas toujours chose facile !
      Bises 😉

  • Rosenoisettes
    juillet 26, 2016

    Ce devait en effet être un superbe blogtrip !
    Le lieu semble idyllique et paisible, parfait ~
    En tout cas c’est toujours agréable de lire des avis non biaisés sur une marque, car il y a souvent un fossé entre ce qui est dit par la marque et la réalité. Je suis ravie de savoir que la marque est « clean » jusqu’au bout !
    Je la favoriserai donc prochainement 🙂
    Merci ~

  • Céline
    juillet 27, 2016

    Oh c’est fabuleux! Merci pour ce bel article, en effet, ça semble « hors du temps ». Et bien ça me conforte dans mes choix, moi qui utilise depuis des années pas mal de leurs produits.

  • Marjo
    juillet 28, 2016

    Suite à ton article j’ai acheté un tube de crèe hydratante. Aussitôt arrivée, aussitôt testée. La crème sent bon, est très agréable à porter (j’ai une peau très sensible donc c’est une grosse révélation). Par contre je n’ai pas trouvé de mention de bio (comme dit dans un commentaire précédent) et surtout grosse déception : dans la crème il y a de la cire d’abeille et de la lanoline. Pour une crème vegan on repassera donc. Je finirai mon tube, mais je crois que je n’en rachèterai pas.

    • marie
      juillet 30, 2016

      Fais attention Marjo, tous les produits ne sont pas vegan ! Lis bien les ingrédients car il y a parfois de la cire d’abeille.
      Par contre les produits sont labellisés Natrue, donc ils sont tous bio 😉

  • nursemama
    août 11, 2016

    Bonjour,

    moi aussi je suis une fidèle consommatrice des produits Weleda. Je les adore tant pour moi que pour mes fils. J’imagine d’avance que la question n’a pas pu être abordée lors de ce super moment mais j’ai lu des choses concernant les liens entre Weleda / les écoles Steiner-Waldorf / et une secte. Je pense que ça fait comme pour Nature et découverte qui il y a une vingtaine d’année avait été taxé de liens avec la Scientologie, mais en as tu entendu parler ?

  • Aliette
    septembre 21, 2016

    Bonjour,les liens de la firme avec l’anthroposophie (pseudo religion basée sur la «philosophie» fumeuse de Rudolph Steiner qui avait des pensées aussi éclairées qu’ une femme enceinte «qui lirait un roman de nêgre accoucherait d’un enfant mulatre», pensées où toute critique est interdite, qui entretient l’idée que les personnes maltraitées le sont car «elles ont un mauvais karma», remettent en cause l’évolution darwinienne etc) ne vous ont pas gênées ? J’en suis moi même fort désolée…il est difficile de trouver de bons produits cosmétiques bio…Mais de là à donner de l’argent à cette entreprise pour que la pensée antroposophique puisse se diffuser toujours plus et ce jusque dans nos écoles…de mon côté je ne peux plus…

    • lartigue
      septembre 3, 2017

      Aliette,

      On juge un arbre à ses fruits. Pas à ses racines, auxquelles on ne comprend rien, du reste.
      L’éthique et l’ouverture au monde transparait à travers la plupart des initiatives anthroposophiques. Les déclarations sorties de leurs contextes et bizaroïdes de Steiner du type de celle là, ne sont pas à la base de son oeuvre et encore moins de l’entreprise Weleda.
      Bref, comment une hyène affreuse pourrait elle accoucher d’un joli petit chaton ?
      Soit ce n’est pas un chaton, soit ce n’est pas une hyène.
      Cette enquête me semble plutot objective. Et il semblerait qu’aujourd’hui, Weleda ressemble plus à un beau chat en santé qu’à une vilaine hyène.

      Bien à vous.

      • Nox
        août 22, 2018

        On a beau juger un arbre à ses fruits, savoir qui sont ses racines reste quand même important. En l’occurrence, l’anthroposophie est surveillée par la MIVILUDES : https://veritesteiner.wordpress.com/2016/09/20/ecoles-steiner-waldorf-lavis-detaille-de-la-miviludes/

        Si vous avez les déclarations dans leur ensemble, c’est volontiers. Le reste de votre commentaire, lartigue, n’a visiblement aucun sens…

        • lartigue
          octobre 10, 2018

          Nox,

          1- Etes vous d’accord avec ce proverbe « un arbre se juge à ses fruits » ; oui ou non ?

          2- Quel rapport entre les racines (de l’anthrop, donc…) et votre « en l’occurence.. ?

          3- Le contexte (vous parlez « d’ensemble »..) dont je parle est celui de toute l’oeuvre de Steiner, qui permet de maitriser ses « fondamentaux ». Ces derniers sont profondément humanistes, encore faut il prendre la peine de les comprendre posément, sans a priori, ni passion… Les qq déclarations ultra minoritaires (et effectivement choquantes) qui circules sur internet sont du même ordre que ceux que l’ont peut attribuer à des personnages historiques comme Jules Ferry.
          A ce propos :
           » La question d’un supposé racisme dans l’anthroposophie a souvent été traitée. Steiner s’est exprimé clairement : «Un homme qui parle aujourd’hui de l’idéal racial, de l’idéal national, parle au nom d’impulsions de décadence. Et s’il croit, en parlant ainsi, proposer à l’humanité des idées qui servent le progrès, il s’abuse. Rien ne fera glisser l’humanité davantage sur la pente de la décadence que la diffusion d’idéaux fondés sur la race, sur le peuple, sur le sang.» (9) Il a été montré que les passages, peu nombreux, tirés de ses milliers de conférences retranscrites et non corrigées par lui, où il aurait apparemment tenu des propos condamnables sur ce sujet, ne peuvent être considérés comme l’expression de sa pensée. Le rapport de 720 pages, fruit de quatre années d’étude, remis en avril 2000 par la commission d’enquête néerlandaise conduite par l’avocat Ted A. van Baarda, «L’Anthroposophie et la question des races» a conclu de manière formelle que ni Steiner ni son œuvre ne pouvaient être considérés comme racistes. (10) Et sur le plan pratique, le caractère international, multiculturel, humaniste et philanthropique des projets anthroposophiques présents aujourd’hui sur tous les continents, de l’Amérique latine à la Chine, de la Norvège à l’Afrique du Sud, de l’Egypte à la Russie, en passant par Israël et jusque dans les réserves amérindiennes aux États-Unis, en est aussi une preuve éclatante. » (Louis defèche : l’anthroposophie par les faits site Aether.news)

          4- Que vous ne compreniez pas ma version du proverbe : « les chiens ne font pas des chats », est une chose. Personne ne vous en voudra. Mais que vous vous basiez sur votre incompréhension pour déclarer que cela « n’a visiblement aucun sens », c’est assez cocasse. « Visiblement » ? Il s’agit de votre vue à vous. En l’occurrence, celle de votre cerveau. Si ce dernier est myope, j’en suis désolé pour vous.

          Bien à vous, Mister Nox.

          Lartigue

  • Powersanté
    août 3, 2017

    Bonjour Marie,

    Merci beaucoup pour nous avoir fait partager cette expérience dans les jardins de Weleda !
    Chez Powersanté nous aimons beaucoup cette marque nous aussi. Leurs produits naturels avec une odeur si délicieuse nous font craquer, surtout avec leurs petits prix !

    Vous pouvez retrouver tous les produits Weleda sur notre parapharmacie en ligne Powersanté: https://www.powersante.com/weleda/

    Bonne journée à toutes 🙂

  • Chantal
    septembre 7, 2018

    Bonjour,

    Je vois que, malheureusement, vous ne connaissez rien au capitalisme. Mais vous semblez jeune encore, c’est pardonnable.
    Vous en connaissez beaucoup des entreprises qui existaient durant les 2 dernières guerres et qui existent encore ?

     » L’entreprise fournit même des médicaments naturopathiques et de la crème antigel2 pour des expériences de torture au camp de Dachau, où l’un des dirigeants de l’entreprise anthroposophique, Franz Lippert, fut muté sur demande 1941 (avec le grade d’officier SS) avec son élève Carl Grund pour mener des expériences supervisées par Himmler3.  »

    « Weleda est aujourd’hui connu comme le producteur historique et principal d’extrait de gui blanc (Viscum album) fermenté, commercialisé sous le nom d’Iscalor. Ce traitement provient d’une vision de Steiner datant de 1917 : « Selon les indications de Rudolf Steiner, ce n’est que par le mélange approprié des extraits de gui d’été et d’hiver que le gui peut déployer son “véritable pouvoir de guérison” du cancer »2. Vendu comme un anti-tumoral, et très utilisé dans les années 1980 dans le but de traiter différents cancers en Suisse et en Allemagne (foyers de la doctrine anthroposophique), son inefficacité a depuis lors été établie et son emploi déconseillé par la Société suisse d’Oncologie et la Ligue suisse contre le cancer4,5.

    Les laboratoires Weleda (détenus en majorité par la Société anthroposophique universelle et la clinique anthroposophique d’Arlesheim, voisine du Goetheanum) ont réalisé 401 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017, dont les trois quarts en cosmétiques et un quart en « médecine anthroposophique »2. »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Weleda

    Pourquoi donc tester sur les animaux lorsque l’on peut le faire sur les êtres humains !

    Pour les petits bobos du quotidien, il n’est nul besoin de prendre de l’homéopathie, le corps fait magnifiquement les choses. Acheter des choses inutiles, c’est juste du consumérisme.
    Les entreprises capitalistes vous remercient !!

    • JolieMai
      décembre 26, 2018

      Pour ma part, je m’oppose aux tests tant sur les animaux que sur les humains ! Et puis je suis lasse de lire tout et son contraire…Je ne fais confiance à personne car nous sommes majoritairement envahis de coquins, de menteurs, de sournois qui quelque soient leurs orientations ou croyances, restent guidés par le pouvoir…Il ne me reste que mon Libre Arbitre. Point barre !

  • lartigue
    octobre 19, 2018

    Bonjour Marie de Sweet and Sour.

    Depuis hier, j’essaie de poster une petite réponse à Chantal.
    Je ne la vois pas apparaître sur votre site.

    Y a t il un pb technique ?

    Cordialement,

    Lartigue

    • lartigue
      octobre 19, 2018

      Celle là est publié automatiquement.
      Serait ce les liens ?
      Pourtant les commentaires ci dessus, en contiennent…
      Mystère…

  • Félix Lesage
    juillet 7, 2019

    Lartigue intervient décidément partout pour défendre l’anthroposophie de Steiner.
    Si vous voulez vous faire une petite idée des divagations de Steiner, vous pouvez vous reporter à : http://jf.bizzart.biz/

  • Jukeb0y
    août 30, 2019

    C’est parfait ça! Une secte (l’anthroposophie) qui invite et chouchoute des influenceuses pour qu’elles vantent les mérites des gels douche magiques! Le plus beau c’est que je suis sur que ces mêmes influenceuses sont les premières à fustiger les lobbys pharmaceutiques ou agro-alimentaire. On vit vraiment une époque formidable.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *