Slow bra : je me suis libérée du soutien gorge

Slow bra : je me suis libérée du soutien gorge

J’observe depuis plusieurs années mon amie Gala militer pour le mouvement « no bra » (et « slow bra »). Pourtant, ce n’est qu’à partir du moment où j’ai acheté une brassière Minastorm que j’ai compris à quel point je m’étais habituée à être emprisonnée dans des soutien gorges. Je ne m’étais jamais questionnée sur leur utilité avant de l’écouter argumenter (she taught me everything !).

On subit le soutien-gorge depuis la nuit des temps, on s’en accommode, parce que c’est comme ça. C’est ancré. Alors que, soyons réalistes, qui n’a jamais connu les baleines qui cisaillaient sous les seins, les bonnets en mousse qui compressent, les frottements sur la peau, les fermoirs qui s’impriment sur le dos ? …

♥︎ A lire : « Le no-bra pour s’émanciper de l’hypersexualisation de la poitrine », Gala’s Blog. 

La décision de dire non au soutien-gorge tel qu’on le connait parait être un truc anodin, mais c’est en réalité un vrai combat contre de nombreuses injonctions que la société nous a imposées depuis des décennies. Ces injonctions ne laissent aucune place au bien-être et au confort. 

Le Maitre Mot de mon dressing est le confort : pas de talons, des baskets, des leggings, des t-shirts loose… Pourtant, j’ai toujours acheté des beaux ensembles en dentelle, des bonnets méga rembourrés pour que mon 85A ressemble plus à un 85 B ou C, des modèles ultra inconfortables… 

Je ne suis pas prête à ne rien porter comme Gala et à faire du no bra, mais j’ai suivi les traces de ma copine Marie Youpie qui m’a fait découvrir des pépites. Alors,  je me suis mise à porter un ensemble sans armatures de chez Olly Lingerie et des brassières Minastorm : une lingerie plus respectueuse de mon corps, qui m’a aussi aidée à accepter ma petite poitrine. 

♥︎ Code promo : -10% sur tout le site Minastorm avec le code MARIESWEET10 

Minastorm, c’est mon dernier coup de coeur. C’est une marque engagée, qui met avant toutes les morphologies (ses égéries viennent directement de leurs followers Instagram), qui ne retouche aucune de ses photos (petits boutons, vergetures ou cicatrices ne sont jamais photoshopés) et qui propose des tailles jusqu’au 105E et jusqu’au 46. 

Leurs modèles sont en coton bio GOTS et certifiés OEKO-TEX, et sont pensés pour offrir avant tout du confort (avec des coloris toujours plus beaux de collection en collection 😍)

Quand j’achète un ensemble Minastorm, je le fais pour moi et pour mon confort mais je le fais aussi pour soutenir les valeurs que la marque véhicule, son approche positive du corps et de la lingerie. Je le fais pour mettre un bon gros kick aux injonctions instaurées par la société patriarcale dans laquelle nous vivons. On s’en fout que la société veuille des poitrines fermes, maintenues, jeunes, uniformisées … Toutes les poitrines sont uniques et elles sont toutes belles !

Slow bra : je me suis libérée du soutien gorge (avec Minastorm)
Brassière Mina Rouge-Fauve (T.2) + pull Minuit sur Terre Tokyo Anthracite

Je suis donc devenue une adepte du slow bra, ce mouvement qui remet en question le port du soutien-gorge et qui place le confort en haut de ma liste de critères d’achat. Je porte même mes brassières Minastorm au sport tellement je les trouve plus confortables que mes anciennes brassières de sport qui me comprimaient la cage thoracique. 

Peut-être qu’un jour, je ne porterai plus rien mais pour l’instant, je me sens au top avec ma lingerie Slow Bra. Et surtout, j’accepte que j’ai une petite poitrine et je ne cherche plus à la faire paraitre plus grosse. Parce que maintenant, je m’en fous ! 

Le message que je veux faire passer ici, c’est que l’on peut faire ce que l’on veut. On peut porter des soutien-gorges ou non. On peut porter des brassières ou non. On peut ne rien porter du tout. Mais la décision nous appartient à nous, pas aux autres et encore moins aux diktats imposés par la société. 

Slow bra : je me suis libérée du soutien gorge (avec Minastorm)
Brassière Mina Bleu-Électrique (T.2)

♥︎ A voir : l’interview de Gala chez Konbini sur le port du soutien-gorge

♥︎ Code promo : -10% sur tout le site Minastorm avec le code MARIESWEET10 

.

Photos : Anouk @talentedgirlsfr

Cet article a 4 commentaires

  1. Gelineau

    Mon rêve ! Mais quand on a une forte poitrine ce n’est pas facile !

  2. jarque

    Complètement d’accord avec Gelineau! Quand on a de la poitrine (soit parce qu’on est en chair (oups, pas le droit d’être ronde ou grosse à Paris et à travers les diktats que vous soit-disant dénoncez – meme la marque vous promouvez ne montre que des femmes rondes pour des bonnets C #clichés), soit parce qu’on est maman, soit parce que c’est comme ça (et oui ça existe!) c’est une hérésie pour le dos de ne pas porter de soutien-gorge, surtout quand on fait du sport (allez faire un footing avec un 95C sur le plastron et on en reparle).

    Alors stop à ces messages pseudos féministes de libération de la femme car ce qui est vrai pour vous, ne l’est pas pour toutes et il aurait été bien de commencer par ça au lieu d’un simple « Chacune fait comme elle veut mais moi je suis libre vis-à-vis des diktats de la société »…. ce n’est pas la société, c’est une réalité médicale….et non, nous les femmes de la vraie vie, pas les jeunes adultes instragrammées, nous avons besoin d’un vrai maintien et pas par pur conformisme social ou asservissement patriarcal mais parce qu’on souffre sans. Demandez à tous les modèles des bonnets C et + de la marque en question, si elles vont courir avec leur super brassiere sans maintien….

    C’est comme la cup menstruelle (la blague ce truc, quand on a de vraies règles hémorragiques qui vous clouent au lit 1 à 2 jours par mois) le sans gluten (alors que très peu de gens sont concernés), le sans viande sans expliquer les alternatives et tout ça pour ingurgiter des produits ultra transformés….

    Arrêtez de prêcher la bienpensance au nom des femmes alors que vous ne représentez qu’une infime partie d’elles: vous vivez à Paris, vous êtes CSP+, sortie d’une école de commerce à 8000 euros l’année, vous vous habillez en sézane en taille 34, peut-être sans enfants, bref, de qui vous faites vous le porte-parole à part des jeunes post ados du 11ème arrondissement de Paris ? .

    Soyez honnête et précise en présentant les options dans leur contexte avec des faits étayés. Je ne vois aucune référence médicale ou scientifique aux méfaits du soutien-gorge mais que des ressentis personnels sur des expériences de jeune ado à qui on n’a pas expliqué comment choisir et mettre un soutien-gorge (c’est peut-etre ça le vrai sujet: ne pas nous apprendre comment choisir et porter un soutien gorge, parce que ça va de soi, parce que c’est tabou (?), parce que comme tout ce qui touche aux femmes, on n’en parle pas ni aux jeunes filles ni aux jeunes garçons d’ailleurs) et un nombre incalculable de références à une marque aussi vertueuse et créative soit-elle, qui vous a payé pour la mettre en avant.

    Si vous voulez ne faire que de la pub avec ce site et n’être qu’une femme sandwich de plus des réseaux sociaux, dites-le clairement en indiquant qu’il s’agit d’un contenu sponsorisé.
    Si vous voulez parler d’un sujet en dehors de votre coeur de métier qui je crois, est la patisserie vegan (très jolies photos d’ailleurs), documentez-vous, argumentez et ne culpabilisez pas celles qui ne pourront pas porter ce produit (non elles ne sont pas soumises, elles ont juste de la poitrine. c’est comme si vous disiez que mettre des chaussures pour marcher en ville était du conformisme – ben non ça fait mal aux pieds sinon…), cela nous fera toutes (et tous) avancer et surtout cela aura le mérite de ne pas complexer certaines.

    1. Lili

      Whaou!! Pourquoi autant de virulence??
      Pour ma part je fait un bon 90E/D, J’ai abandonné ma lingerie spéciale forte poitrine pour les brassières mentionnées. Et très honnêtement, je revis. Je ne passe plus mes journées irritables, je ne pleure plus le soir de soulagement, et surtout je ne dépense plus des fortunes dans des marques soi-disant spécialisées. Les brassières en taille T4+ sont confortables et ont un excellent maintient. Plus de baleines qui cisaillent et plus de mal de dos.
      Pour en revenir au sport, alors non je ne fais pas mon jogging avec, mais mon Yoga. Mais elle n’ai jamais dit que TOUT le monde pouvaient le faire, il se trouve qu’elle si. Et c’est tant mieux. Elle parle de son expérience, elle partage. Elle n’oblige pas ni à faire comme elle ni à penser comme elle.
      Je suis une adepte de no bra, mais de temps en temps suivant mes vêtements, une brassière m’évite les regards insistants de certaines personnes, mais dans la plupart des cas, ben tout le monde s’en fou. Mais il est vrai que les personnes les plus gênées, sont les personnes concernées qui ont peur du regard des autres.
      Et puis pour la cup…ben essayez les culottes menstruelles. Mais libre à chacune / chacun de faire comme il veut. C’est ça la liberté.
      Je vous souhaite une belle journée. Et vive le féminisme!!

  3. petit

    Bonjour
    Réactions vives mais pas inintéressantes!
    Ce qui est important est de garder à l esprit que quels que soient nos choix, en fonction d une pub notemment il est question de vente.
    Pour ma part, curieuse je me suis rendue sur le site: c est juste super cher et c est peut-être aussi une question primordiale : le coût de la lingerie ! Et puis les photos….pfff mon dieu mais pourquoi de telles images? sans être reac’ on nous parle de féminisme mais regardez ce que les femmes, les créateurs d un soi disant mieux-être sans diktats de la société réalisent pour vendre brassières et culottes !!!! C est tout de même extrêmement dérangeant. Que peut on dire de cette image de la femme ? Rien que pour cela je ne m y retrouve pas du tout. Cette vision de la poitrine libérée je l ai depuis fort longtemps mais ma poitrine est juste rikiki ! Ma fille de 14 ans a par ailleurs une poitrine très importante et franchement lui proposer de ne rien mettre au nom de…me fais rire d avance ! Alors il est vrai qu en lisant ce post j ai culpabilisé car moi qui suis si féministe et tente de faire réfléchir mes filles à leurs conditions j echoue à ce niveau ?
    Bref, les choses ne sont pas si simples et cuicui les petits oiseaux …et effectivement avoir une forte poitrine, avoir des règles abondantes ne permets pas de sauter sur toutes ces nouvelles tendances qui pourraient donner envie mais qui creusent toujours et encore l l’écart et mettent en exergue les différences en faisant culpabiliser celles qui ne sont pas dans la norme des produits en vente. Alors l innovation est top et franchement nous avançons mais ne perdons pas de vue qu il est toujours question de marketing les filles ! De tunes, de conso et de placements de produits et que dans ces cas là tout est bon à scander, à vanter…il faut donc rester critique et ne pas s aveugler devant Chaques nouveaux produits accompagnés d une éthique un peu fausse si l on creuse bien ! Pour ma part, petites brassières pour les hauts échancrés que je mets, à 17 euros les 2 hyper agréables sans pub mais c une grosse firme donc pas de pub de ma part . Mais le prix quoi ! Le prix !!!! Il faut arrêter de nous faire payer notre condition féminine ! Descendons dans la rue pour que les cups, les culottes menstruelles, les serviettes en tissus ou les tampons en tissus nous soient remboursés et les soutifs aussi ! Non? Cependant grâce à des blogs comme celui ci il est aussi possible, des fois, de tomber sur des perles d innovations où tout y est mais oui c est rare.

    Belle journée à toutes

Laisser un commentaire