Vegan depuis 3 ans : mon analyse de sang

lundi, janvier 29, 2018 46 Permalink

Il y a 3 ans, j’ai pris la meilleure décision de ma vie : adopter une alimentation 100% végétale.

Quand j’en parle autour de moi, j’ai remarqué que cela amenait beaucoup de questions, surtout de la part de personnes peu informées sur le sujet : « tu es sûre que ce n’est pas dangereux pour la santé ? », « tu vas avoir des carences ! », « tu vas sûrement manquer de quelque chose »

Alors j’ai décidé de publier régulièrement mes analyses sanguines pour que l’on voit ensemble si tout va bien, ce qui peut clocher et comment améliorer tout ça.

J’ai aussi la chance d’avoir un papa médecin / homéopathe qui m’aide à analyser mes résultats sanguins et qui me donne les conseils nécessaires pour la suite (les articles que j’ai écrit avec mon papa semblent vous avoir bien plu, surtout celui au sujet de l’acné et de l’homéopathie).

J’avais publié l’analyse de mes résultats sanguins au bout de 18 mois de véganisme. Me revoici après 3 années d’alimentation végétale !

.

Mes résultats sanguins complets

Pour commencer, vous pouvez si vous le souhaitez accéder à mes résultats complets (au bout de 18 mois et au bout de 3 ans) en cliquant sur les documents ci-dessous :

Depuis que je suis vegan, j’ai décidé de publier régulièrement mes analyses sanguines pour que l’on voit ensemble si tout va bien, ce qui peut clocher et comment améliorer tout ça. J’ai aussi la chance d’avoir un papa médecin / homéopathe qui m’aide à analyser mes résultats sanguins et qui me donne les conseils nécessaires pour la suite. J’avais publié l’analyse de mes résultats sanguins au bout de 18 mois de véganisme. Me revoici après 3 années d’alimentation végétale !

Depuis que je suis vegan, j’ai décidé de publier régulièrement mes analyses sanguines pour que l’on voit ensemble si tout va bien, ce qui peut clocher et comment améliorer tout ça. J’ai aussi la chance d’avoir un papa médecin / homéopathe qui m’aide à analyser mes résultats sanguins et qui me donne les conseils nécessaires pour la suite. J’avais publié l’analyse de mes résultats sanguins au bout de 18 mois de véganisme. Me revoici après 3 années d’alimentation végétale !

Ce qui a changé entre mes 2 prises de sang

Ensuite, avant de laisser la parole à mon papa, je voulais vous faire un petit point sur ce qui a changé dans mon alimentation depuis ma 1ère prise de sang :

1. Je fais moins attention au gluten quand je mange à l’extérieur

Je cuisine toujours sans gluten à la maison et j’étais très stricte sur ce point mais comme j’ai remarqué que mon organisme tolérait le gluten à petites doses, cela m’arrive de faire des exceptions quand je mange au restau, chez des amis ou que je suis en voyage.

2. Je me laisse parfois tenter par des trucs vegan industriels (chose que je ne faisais pas avant)

C’est rare mais c’est vrai qu’un paquet d’Oreo, c’est pratique quand on voyage et qu’on ne trouve pas autre chose à grignoter. Ca m’est arrivé aussi de craquer pour des barres Vego, des biscuits du Moulin du PicVert, de la Nocciolata ou des trucs tous prêts comme des falafels, des steaks végétaux etc…

Ce n’est rien de bien méchant, mais j’ai vraiment envie de faire plus attention à ce niveau là et de reprendre les bonnes habitudes que j’avais adoptées (il faut dire que l’ouverture d’endroits cools comme Aujourd’hui Demain ou Mon Epicerie Paris n’aide pas trop ! ^^).

3. Je ne me suis jamais supplémentée en B12

Je sais que nombreux sont ceux qui vont être choqués face à cette annonce mais je n’aime pas prendre des compléments alimentaires. Comme ma B12 était normale lors de ma dernière prise de sang, je n’ai pas jugé nécessaire de me supplémenter. A voir si je dois changer ça pour la suite.

.

Mes résultats sanguins analysés par mon médecin

Marie fête ses 3 ans de vie vegan, c’est donc le moment de faire le point sur son état de santé .

Quand on dit qu’on est végétarien, on nous renvoie : « Et les protéines alors ? » et quand on dit qu’on est vegan alors là, c’est : « mais comment, les protéines, le fer, la méthionine, la lysine et la vitamine B12, la vitamine B1 etc … ».

Nous allons donc vérifier l’absence de carences sur la prise de sang de Marie. Mais avant de nous intéresser au bilan biologique, regardons l’état général.

.

1. Examen clinique

Marie est en bonne santé apparente, son poids reste stable avec une IMC normale et elle ne présente aucune pathologie visible.

Elle ne présente aucune fatigue particulière, a un bon sommeil et a traversé les différentes épidémies hivernales sans problème.

Elle s’adonne au sport, sport de combat en particulier (Taekwondo) et s’est même fracturé les os propre du nez cet année. On peut déjà conclure qu’un régime vegan ne protège pas contre les fractures du nez ! 😂

.

2. Examen biologique

Marie ne présente aucune anomalie et aucun signe de carence, sauf un petit détail : le fer.

Nous allons détailler :

En premier, la formule sanguine qui renseigne sur une éventuelle anémie par carence soit en fer soit en vitamine B :

• L’ Hémoglobine est à 13,2g/dl donc dans la norme.
• Le VGM est également normal : à 85,1 fl, donc pas trop bas qui noterait une carence en fer et pas trop élevé qui noterait une carence en vitamine B12 !

L’absence d’anémie suffit a nous rassurer.

Le bilan métabolique :

• Pas de diabète avec une glycémie à jeun à 0,79 g/j et un bilan lipidique normal.
• Le bilan rénal est normal (urée, créatinémie), avec un ionogramme correct et il n’y a pas de problème au niveau hépatique.
• Il n’existe aucun signe d’inflammation.

• Cependant, il faut noter le dosage de la ferritine qui est à la limite inférieure de la normale : ce dosage qui augmente quand il y a un contexte inflammatoire est aussi le reflet de la réserve en fer. Il faudra donc être vigilant sur ce point mais la bonne nouvelle, c’est qu’on trouve facilement du fer dans l’alimentation.

• Le dosage de la vitamine B12 est à 249 pg/mL donc pas de carence à ce niveau là.

• La vitamine D est limite inférieure aussi à 29,3 ng/L, il faudra donc attendre le printemps pour profiter des premiers rayons de soleil pour refaire un peu de vitamine D !

• Le bilan thyroïde est normal.

.

3. Que nous inspire ce bilan ?

Si le régime végétarien ne pose pas de problème dans la diversité alimentaire à notre disposition, le régime vegan avec l’absence de tout produit d’origine animale pourrait poser quelques soucis surtout en matière de vitamine B12.

Le seul élément du bilan de Marie qu’il faudra surveiller est le bilan du fer. En effet, la ferritine abaissée peut signer une carence en fer. Cette carence peut être due soit à un apport abaissé, soit à une perte excessive.
La perte excessive peut être en relation avec une augmentation des saignements lors des menstruations.

Dans le cas de Marie, cela est lié à un changement de contraception et à l’adoption d’un stérilet au cuivre qui est à l’origine de pertes menstruelles plus abondantes. Cela a eu pour conséquence l’augmentation des pertes en fer.

❤︎ A voir : les vidéos de Marie Shakermaker sur l’arrêt de la pilule et son passage au stérilet au cuivre.

En ce qui concerne les apports, il faudra de toute évidence s’orienter vers des aliments beaucoup plus riches en fer.

Un point particulier à noter sur la consommation de thé : le thé, lorsqu’il est consommé de manière régulière et en grande quantité, peut réduire l’absorption du fer, en particulier le fer végétal.

Un moyen d’améliorer l’absorption du fer sera de réduire la consommation de thé et d’augmenter son apport en vitamine C, vitamine facilitant la fixation du fer !

.

4. Que m’inspirent ces résultats ?

Je dois dire que si je suis tout a fait persuadé du bienfait du régime végétarien, je suis un peu plus prudent devant un régime vegan strict comme celui de Marie.

En effet, je m’attendais à une baisse de la vitamine B12, car effectivement le régime vegan ne permet pas d’apport en cette vitamine.

Il semble toutefois exister maintenant une alternative végétale à ce problème : la spiruline ! Des récentes études ont montré la présence de vitamine B12 dans cette algue qui peut être consommée sans problème.

Si Marie consomme régulièrement de la spiruline, elle devrait avoir un apport suffisant en vitamine B12.

A l’exception de la baisse de réserve en fer, le bilan de Marie est tout fait satisfaisant et ne présente aucune carence… Nous allons donc continuer à observer notre petit cobaye volontaire et surveiller son fer !

.

UPDATE – VITAMINE B12

J’ai reçu beaucoup de retours suite aux conclusions de mon papa sur la spiruline et la vitamine B12. Un grand merci pour vos messages bienveillants et riches en informations !

Comme je n’avais pas observé de carence en vitamine B12 lors de ma 1ère prise de sang, je ne m’étais pas spécialement intéressée au sujet des compléments en B12. Mais suite à vos remarques et certains points de mon article ci-dessus étant contestables, j’ai creusé un peu plus le sujet de mon côté.

Voici donc une petite synthèse de vos retours et de mes découvertes !

.

Notre réserve en B12 baisse lentement (ou pas) au cours du temps

C’est d’ailleurs ce qu’on peut observer très clairement sur ma prise de sang.

En 1 an 1/2, ma réserve de B12 est passée de 379 ng/l à 249 (sachant qu’une carence en B12 se détecte grâce une analyse d’urine – que je n’ai pas faite – à priori une prise de sang n’est pas représentative). 

On a tous une réserve de B12 à la base. Chez moi, elle baisse de manière lente mais chez d’autres, on m’a dit que cela pouvait être beaucoup plus rapide. Je pense que ce n’est pas hyper grave pour moi que je ne me sois jamais supplémentée puisqu’il me faut du temps avant de voir mes réserves s’épuiser ! Mais attention à vous !

.

A priori, la spiruline ne peut pas à couvrir nos apports en B12

La spiruline contient de la vitamine B12 mais il s’agit d’une molécule analogue à la B12 qui ne sera pas active dans l’organisme.

.

L’avis de mon papa – round 2

Comme vous pourrez le lire dans les commentaires, mon papa pense que si un régime alimentaire oblige à prendre des compléments alimentaires non disponibles dans l’alimentation, cela laisse penser que le régime n’est pas physiologique et pas adapté à une vie normale.

Son conseil : manger un oeuf bio par semaine pour couvrir ses besoins en B12 (NB : selon ce qu’on m’a rapporté par ailleurs, il en faudrait plutôt 20 à 30 par jour pour que ce soit suffisant ! 😱)

Le truc que j’ai découvert aussi c’est qu’en réalité, si les omnivores obtiennent leur B12 en mangeant des produits animaux, c’est parce que ces mêmes animaux sont supplémentés.

Résultat : on prend quand même des cachetons mais indirectement.

.

Du coup je fais quoi ?

Si j’avais un jardin avec des poules, ça ne me dérangerait pas de manger un oeuf par ci par là.

En revanche, je ne souhaites pas racheter des oeufs même s’ils sont bio parce que bio ou non, les poules finissent à l’abattoir après à peine un peu plus d’un an dès que leur rythme de ponte diminue.

Dans les élevages bio, les poules sont toujours entassées les unes sur les autres même si les espaces sont un peu plus grands (6 à 9 poules par m2). Et même si c’est moins systématique en bio, il y a toujours l’épointage, le sexage et les poussins mâles qui sont broyés vivants à la naissance 🙁

Et dans tous les cas, si on peut couvrir ses apports en mangeant des oeufs, c’est parce que les poules ont été supplémentées elles-mêmes en vitamine B12. Alors autant le faire directement, sans intermédiaire.

Je vais donc explorer les différents compléments qui existent. Je sais que la Veg1 est très populaire mais j’aimerais trouver un produit qui ne contient pas de sucre. Cela fera peut-être l’objet d’un futur article !

.

Où s’informer ? 

Pour clôturer un peu le sujet, je vous partage les principales sources qu’on m’a conseillées pour mieux m’informer. Le site Vive la B12 ainsi que le podcast des Carencés qui retourne le sujet dans tous les sens ! Vous saurez tout sur la B12 après l’avoir écouté :


.

Cet article vous est utile ? 

Epinglez-le sur Pinterest ! 

Depuis que je suis vegan, j’ai décidé de publier régulièrement mes analyses sanguines pour que l’on voit ensemble si tout va bien, ce qui peut clocher et comment améliorer tout ça. J’ai aussi la chance d’avoir un papa médecin / homéopathe qui m’aide à analyser mes résultats sanguins et qui me donne les conseils nécessaires pour la suite. J’avais publié l’analyse de mes résultats sanguins au bout de 18 mois de véganisme. Me revoici après 3 années d’alimentation végétale !

.

Besoin d’un coup de pouce pour passer au green ?

Rejoins 20 days of Happy Food !

20 days of Happy Food : le guide des filles busy pour cuisiner healthy sans se prendre la tête

Rendez-vous sur Hellocoton !
46 Comments
  • Léa (Savoure la Vie)
    janvier 29, 2018

    Hello Marie,

    J’adore le fait que tu sois aussi transparente avec nous sur ta santé depuis que tu es devenue vegan. C’est super de pouvoir faire analyser les résultats par un spécialiste.
    On voit que les résultats sont encourageants et qu’en ayant une alimentation équilibrée tout en se faisant plaisir, les régimes végétarien et même végétalien sont tout à fait bons pour la santé. La petite déficience dans le bilan en fer ne vient à mon avis pas forcément de l’alimentation végétale, car de nombreuses femmes de mon entourage y sont sujettes malgré une alimentation « conventionnelle » 😉

    Léa
    http://www.savourelavie.com

    • Elsa (Envie d'une recette végétalienne?)
      janvier 29, 2018

      Je suis plutôt d’accord. Et c’est trop mimi le papa cool mais qui est vigilant quand même. 💜

      • marie
        janvier 30, 2018

        Héhé bisous Elsa !
        (je t’oublie pas, je réponds bientôt à ton mail !).

    • marie
      janvier 29, 2018

      Coucou Léa, merci pour ton message 🙂
      En effet, la carence en fer n’a pas vraiment de lien avec mon alimentation mais plutôt avec mon changement de contraception qui a entrainé des règles plus abondantes. Je vais régler ça vite je pense !
      Gros bisous !

  • Amélie
    janvier 29, 2018

    Ah mais c’est vraiment super ce genre d’articles! Bravo Marie pour l’idée! Ca permet aussi de montrer qu’on peut être végétalienne et en bonne santé! Pour ma part je suis végétarienne et dès que je suis malade, on me dit que c’est lié à mon alimentation: « ah mais tu dois avoir des carences »! :p

    Belle journée à toi Marie!

    • marie
      janvier 29, 2018

      Hey coucou Amélie ! Merci pour ton petit mot, contente que ça te plaise 🙂
      Alala les clichés ! Il faut se dire que ce sont des personnes mal informées, on peut pas leur en vouloir ^^

  • Marie
    janvier 29, 2018

    Salut,
    Je trouve génial ton idée de partager tes analyses en toute transparence avec nous.
    De plus, avec l’œil avisé de ton papa.
    J’adore!
    C’est un plaisir de te suivre via ton blog et instagram (surtout). Pourtant, je ne suis ni végétarienne, ni vegan….
    Belle journée à toi!

    • marie
      janvier 30, 2018

      Ooooh c’est gentil ça, merci merci ! 🙂

  • Raphdl
    janvier 29, 2018

    Bonjour, super article, je te conseille le podcast des carencés sur la vitamine B12 par rapport au mode d’evaluation D’une éventuelle carence (plus pertinent par analyse d’urine) et de l’intérêt réelle de la supplémentation même si je comprends ton point de vue.
    Bonne continuation!

    • marie
      janvier 30, 2018

      Coucou ! Merci pour l’info !
      J’ai fait un update sur la vitamine b12 ! 👍🏼

  • Ingrid
    janvier 29, 2018

    Merci de partager tes analyses et surtout merci à ton papa pour son analyse! Je me permets juste une petite question sur la spiruline et la B12. Sur le site Vive la B12, ils disent que la b12 de la spiruline est un analogue et n’est pas assimilée par l’organisme , tu aurais une étude qui confirme que la prise de spiruline aide à maintenir son taux de B12? Je déteste aussi prendre des compléments mais je pensais qu’on avait pas le choix. Ecore merci.

    • Pierre
      janvier 29, 2018

      Bonjour Ingrid,

      Oui j’ai vu passé cette polémique sur une vit B12 de la spiruline qui ne serait pas une vitamine B12 ! Je vais creuser la question, mais pour moi la Vit.B12 c’est de la Cobalamine ! Qu’elle soit d’origine végétale ou animale , c’est la même molécule et je ne pense pas que l’organisme puisse faire une différence … cependant , il existe effectivement 4 formes de cobalamine : la methyl- , la cyano-, l’hydro- et l’adenosyl-cobalamine , il est possible que certaines formes soient moins biodisponibles que d’autres . Sur le plan pharmaceutique , on utilise l’hydroxocobalamine ( qui est d’ailleurs utilisée dans le traitement des intoxications au cyanure ! )
      Il est vrai que j’ai appris quand je faisais mes études que la vit B12 ne serait disponible que dans les viandes et les abats … mais on ne s’intéressaient pas à l’époque aux algues qui sont à n’en pas douter des aliments d’avenir .
      J’ai l’impression qu’il s’agit de la même polémique que les proteines animales et les proteïnes végétales : toutes les protéïnes sont assimilées sous forme d’acides aminés et on ne peut faire aucune différence entre un acide aminé d’origine animale et un acide aminé d’origine végétale .
      Il est vrai que si personnellement je ne mange pas de viande , je m’autorise de temps en temps à consommer des oeufs de « poules heureuses »…pour son apport en Vit B12. Je pense que si un régime alimentaire oblige à prendre des compléments alimentaires non disponible dans l’alimentation , ça laisse penser que le régime n’est pas physiologique et pas adapté à une vie normale !
      Mais, c’est une opinion personnelle . Je vais quand même me pencher sur cette question de Vit B12 ..

      Le papa de Marie

    • marie
      janvier 30, 2018

      Coucou Ingrid,
      En effet, j’ai vu l’info après sur le site Vive la B12, du coup j’ai posté un update pour ne pas induire les gens en erreur 😉
      Bisettes !

  • Elise
    janvier 29, 2018

    Bonjour Marie !

    Oh que je connais le diagnostic de ton papa sur la dose de ferritine. En devenant végétarienne (je ne suis pas vegan même si à terme, j’essaierai de le devenir), j’ai vu mon taux de fer chuter à des niveaux très (trop) bas sans que je ne le ressente. Ma naturopathe m’avait demandé de faire des analyses de sang, d’urée etc… Bref, un bilan complet. J’ai de plus une hypothyroïdie d’origine auto-immune donc on voulait voir si tout était compatible. Bref, tout était normal autant que possible (je suis obligée de prendre du levothyrox) mais le fer… Du coup, j’ai eu un traitement NATUREL, je le précise, pour remonter mon taux de fer et aider à la stimulation de ma thyroïde. Je devrais refaire des analyses courant février pour voir la suite mais j’ai été obligée de prendre des compléments alimentaires pour que mon taux soit suffisant et évidemment, manger plus de légumineuses. Elle avait dit que dans mon cas, la spiruline n’était pas suffisante pour combler le déficit. Je vais voir si mon taux est satisfaisant aujourd’hui. En tous cas, je vais demander aussi pour la vitamine B12 ! Merci d’avoir partagé ton expérience avec nous, c’est très instructif !

  • Leslie - Tache de Rousseur
    janvier 29, 2018

    Ton article est trop chouette ! J’avoue ne jamais avoir fait d’analyse aussi poussée, il faudrait peut-être. Hyper contente de voir que tout va bien pour toi et que de plus en plus de monde constatent que le régime vegan est bon pour la santé.
    Ton papa a l’air adorable 🙂
    Pour le fer j’ai aussi des carences dues à mon stérilet en cuivre, adieu le thé, bonjour les tisanes et les clémentines !

    • marie
      janvier 30, 2018

      Hello Leslie !
      J’ai vu que les poivrons étaient aussi riches en vitamine C. Ca passe bien dans les salades de lentilles 😉
      Bises !

  • Azilis
    janvier 29, 2018

    Je me permets aussi une remarque sur la question de la non-supplémentation en B12 et sur la spiruline. Attention!!!! La spiruline contient un analogue de la B12; pas de la « vraie » B12, et elle peut fausser les résultats d’une prise de sang… La B12 est difficile à doser uniquement dans le sang, on recommande de faire également une analyse d’urine.

    Je dis sans sans méchanceté et sans animosité, mais, Marie, ton blog est beaucoup lu, et je trouve vraiment dangereux de présenter la non-supplémentation en B12 comme une option lorsqu’on est végane.
    Tu dis que tu n’aimes pas les compléments alimentaires, mais j’imagine que tu sais que les animaux sont supplémentés en B12 pour que les omnis qui les mangent le soient aussi. Tu peux trouver des dosages qui ne nécessitent qu’une prise par semaine pour que ça soit moins contraignant, si c’est ça qui t’embête.

    Les conséquences d’une carence en B12 sont graves (atteinte neurologiques) et irréversibles, il ne faut vraiment pas prendre ça à la légère… La supplémentation est même recommandé aux végétarien.es maintenant, c’est dire!

    Vraiment, Marie, je t’invite à y re-réfléchir, c’est vraiment important

    Voile le lien du site de la société végane avec plein d’info scientifiques : https://www.vivelab12.fr/

    • marie
      janvier 30, 2018

      Coucou Azilis,
      Merci pour ton retour qui m’a appris plein de trucs !
      Je ne m’étais jamais posé de questions sur la B12, tu m’as incitée à creuser le sujet.
      J’ai posté un update du coup, c’était nécessaire en effet !
      A très vite 😉

      • Azilis
        janvier 30, 2018

        Merci pour ta réponse marie, et pour ton update 🙂
        C’est chouette qu’on t’ai appris des choses!
        Par rapport à ce que tu disais dans ta story sur IG, et la recherche d’un complément sans sucre, je prends la B12 de Veganicity en 1000 (https://www.unmondevegan.com/vitamine-b12-100-g-veganicity,fr,4,Veganicity-5971.cfm). Elle est sans sucre, c’est un comprimé à avaler (contrairement à la Veg1), et son dosage permet de ne la prendre qu’une fois par semaine. Du coup, ici, le dimanche, c’est B12 😉
        Et, je ne sais pas si les quelques oeufs par semaine sont la seule source de B12 de ton papa, mais peut-être devrait-il se supplémenter lui aussi 🙂
        Bonne lectures, je suis sure que tu nous fera un super article sur la B12 😉

    • yayyagram
      janvier 30, 2018

      oui, et on le recommande meme aux seniors (des 50 ans il me semble) qui sont omnivores (je crois que c est parce que passé un certain âge, on stocke moins bien la B12)

  • Anne-so
    janvier 29, 2018

    Super intéressant d’avoir le retour de ton papa médecin ! Beaux résultats sanguins qui prouvent qu’on peut être vegan, en forme et en bonne santé 😉

    • marie
      janvier 30, 2018

      Yeaaah baby !

  • Pastelzombie
    janvier 29, 2018

    C’est super de lire un article de ce genre 🙂
    Beaucoup ont peur de se lancer à cause des éventuelles carences, tu prouve qu’il suffit de manger correctement pour n’en avoir aucune. 🙂

    • marie
      janvier 30, 2018

      Ouiiii ! Merci 🙂

  • Aurelie
    janvier 29, 2018

    Super article Marie! Et vraiment interressant, merci!
    Je vois que tu as testée la thyroide egalement. Est ce que ton papa aurait mentionné un eventuel lien entre problemes se thyroide et alimentation vegan? Je fais de l’hypothyroidie depuis presque 1 an ( alimentation presque vegan depuis 2) et je ne peux pas m’emoecher de douter sur le lien entre les deux!
    Merci encore pour tes super articles!

  • Pauline
    janvier 29, 2018

    Bonjour Marie,
    Je me permets, comme plusieurs avant moi, un petit message d’alerte bienveillant quant à la non-supplémentation en B12. Entre tes deux bilans, ton taux de B12 sérique est déjà en baisse, il est impossible de ne pas être carencé en B12 sans supplémentation, et les dommages sont graves, et irréversibles ! Quand la carence est déjà bien visible est installée, c’est souvent qu’il est trop tard pour en réparer totalement les dégâts…
    La spiruline n’est pas une source fiable de B12, cette algue en contient en effet mais n’est pas assimilée par l’organisme humain. Il ne sert donc à rien d’absorber de la spiruline pour la B12. Comme le dit Azilis plus haut, il existe des compléments alimentaires en prise hebdomadaire, et des comprimés de B12 uniquement, si l’idée d’absorber d’autres compléments te dérange.
    Je me permets de signaler que la question de la B12 est vraiment très importante. De nombreuses personnes, attirées par le régime végétalien pour sa « naturalité », vont rechigner à se supplémenter en B12, mettant ainsi leur santé et parfois celle de leur famille en danger. Véhiculer l’idée qu’une supplémentation en B12 est un choix en fonction des goûts personnels, je trouve cela dangereux.
    Bien à toi.

    • marie
      janvier 30, 2018

      Coucou Pauline !
      Olala oui vous avez été super nombreux à m’écrire à ce sujet ! Merci pour ton retour d’ailleurs.
      Je ne m’étais jamais trop questionnée sur la B12 (puisque pas de carence), mais j’ai creusé un peu plus le sujet.
      J’ai posté un update du coup, i had to 😉
      A très vite !

    • yayyagram
      janvier 30, 2018

      oui et du coup ça contribue à laisser cette idée de « les vegans sont carencés » dans les esprits. En plus d’être vraiment dangereux !

  • Lili
    janvier 29, 2018

    Coucou Marie,

    Merci pour ce bilan !
    Je souhaite juste souligner ici quelque chose par rapport à la B12. D’après ma propre expérience, il n’y a pas de règles.
    Certains seront carencés sans être vegan (mon mari), d’autres jamais (une amie végane depuis plus de dix ans) alors qu’ils ne se supplémentent pas. C’est vraiment propre à chacun car notre corps en fait des réserves et ça se joue beaucoup au niveau intestinal. C’est pourquoi c’est quelque chose à surveiller individuellement afin de ne courir aucun risque. Cependant une carence se détecte vite (les fourmillements dans les mains et les pieds alertent rapidement) et se soigne vite.

    Pour ce qui est du fer, vegan ou pas, beaucoup d’entre nous sommes confrontées à un taux bas. Je fais souvent des cures de Floradix (Salus), ça requinque et la spiruline c’est top ! 🙂

    Je t’embrasse,

    Lili

    • marie
      janvier 30, 2018

      Coucou Lili,
      J’ai passé la soirée à lire des trucs sur la vitamine B12 suite à tous les messages ! ^^
      Tu prends quoi toi comme compléments ? Je vois que des trucs plein de sucre, c’est relou 🙁
      Gros bisous !

  • Ana
    janvier 29, 2018

    Bonjour Marie,
    C’est la première fois que je commente sur ton blog, mais ça fait plusieurs mois que je le suis et je me permets de commenter concernant ton bilan de B12. Je suis végane et diététicienne-nutritionniste et je peux t’assurer que depuis que tu manges végétalien tu n’as rien absorbé en B12. La preuve, ton taux a clairement baissé. Ton organisme ne fait que l’épuiser dans tes réserves. En plus, la communauté scientifique du domaine de la Nutrition est d’accord pour dire qu’un taux optimale de vitamine B12 est de 500 pg/mL minimum. Aussi, selon les dernières découvertes scientifique il n’existe aucune source végétale de vitamine B12. La spiruline et toutes les algues contiennent une molécule analogue à la B12 qui ne sera pas active dans l’organisme. En revanche, leur consommation a tendance à fausser les résultats sanguins à la hausse car ce type de contrôle est basé sur le facteur intrinsèque (FI) essentiel à l’absorption de la vitamine B12. Or, les formes analogues de la B12 se lient elles aussi au FI ce qui peut en plus porter préjudice à la biodisponibilité de la B12 active quand celle-ci est ingérée.
    Certes, les compléments alimentaires ne sont pas anodins ; leur prise doit vraiment être analysé au cas par cas, mais la supplémentation en B12 est obligatoire dans un régime végétalien. C’est dangereux de véhiculer l’idée selon laquelle il s’agit d’un choix personnel, surtout avec l’aval d’un médecin.
    Bien à toi,
    Ana Senn

    • Pierre
      janvier 29, 2018

      Bonjour Ana ,

      Je suis d’accord avec ces propos et je pense que je me suis mal exprimé . Je n’ai jamais dit que le régime Vegan était idéal . Marie a choisi de suivre ce régime et je respecte …On la surveille . Un régime qui nécessite de prendre des compléments alimentaires ne me parait pas un régime cohérent . En l’état actuel des connaissances , je ne peux affirmer ni infirmer la nécessité de prendre des compléments alimentaires . Personnellement , je ne mange pas de viande mais je mange des oeufs qui apportent un peu de vitamine B12 et je pense qu’il est préférable de manger des oeufs (de poules bien traitées , en plein air …) que des compléments alimentaires artificiels . Mais , je respecte la philosophie des Vegans .
      J’observe et je surveille !

      • Ana
        janvier 30, 2018

        Bonjour Pierre,
        Merci pour votre réponse ! Marie a de la chance d’avoir un papa médecin et je suis sûre que vous surveillez de près son régime alimentaire et ses analyses sanguines. Je me permets encore une réponse bienveillante. 🙂
        Je comprends votre opinion et je la respecte. C’était aussi la mienne il y a quelque temps. Mais en tant que professionnel de la nutrition je vous assure qu’une supplémentation en B12 est indispensable dans une alimentation végétalienne et ce, selon les avancées scientifiques. Et contrairement à ce que j’ai pu penser auparavant, comme vous, il n’y a rien d’incohérent vu qu’en mangeant des produits d’origine animale on se supplémente indirectement car les animaux sont eux aussi supplémentés. En fait, le besoin de se supplémenter en B12 vient du fait que notre alimentation, qu’elle soit végétalienne ou pas, est devenue de plus en plus aseptisée pour répondre à un souci d’hygiène et de santé publique. C’est un besoin lié à la vie moderne. D’ailleurs, beaucoup d’omnivores ont une carence en vitamine B12 sans le savoir et devraient être supplémentés (c’était mon cas avant de devenir végétarienne, puis végane). Aussi car son absorption dépend de plusieurs facteurs qui vont au-délà de l’alimentation (stress, tabagisme, prise de médicaments, diabète, problèmes gastro-intestinaux, âge, etc.). Si on ne présente aucune particularité pouvant diminuer l’assimilation de cette vitamine, on devrait consommer au moins 3 à 4 oeufs par jour pour combler le besoin minimal journalier en B12.
        Bien à vous,

        • Pierre
          janvier 30, 2018

          Pour compléter mon propos , je pense que dans les années à venir ,nous verrons des produits alimentaires enrichis en VIt B12 comme les boissons végétales et les céréales ( et je pense que ça existe déjà) comme il existe du lait de vache enrichi en Calcium et vitamine D !
          Je préférerais boire un « lait » d’amende enrichi en vitamine B12 qu’avaler des comprimés!

  • Marine
    janvier 29, 2018

    Bonjour Marie,

    Comme dit plus haut, une supplémentation en vitamine B12 (cyanocobalamine) est vraiment indispensable !!
    Contrairement à ce qui est dit la prise de spriruline ne permet pas d’absorber les doses recommandées puisqu’elle contient un analogue non biodisponible, et empêche même l’assimilation de la « vraie » vitamine B12.
    Il est dangereux de promouvoir cette algue en guise de complémentation…

  • Laure
    janvier 30, 2018

    Hello Marie,
    Je te conseille d’écouter l’épisode sur la b12 du podcast des carencés 🙂
    Bonne continuation !

    • Laure
      février 20, 2018

      Tres contente que tu sois un peu plus renseignee qu’avant ! Tu m’as fait peuuuuur, prends ta b12 ! 😀
      J’ai une amie qui a ete carencee en B12 et c’est vraiment pas la joie et ca peut etre irreversible si la carence est decouverte trop tard :/
      Je prends la « natrol » tous les 15 jours depuis que j’ai ecoute le podcast :p

      Paix joie amour et b12 😀 Haha 🙂

  • Aurore
    janvier 30, 2018

    Bonjour Marie,

    Merci pour ce retour sur tes analyses sanguines qui a beaucoup raisonné en mois! En effet, le mois dernier j’ai fait une prise de sang suite à un rendez-vous médical et ait découvert que mon taux de ferritin était dans la partie basse de la moyenne. Comme toi, donc. J’ai été bien triste de ce constat, mais j’ai fait mes recherches et compte bien remédier au problème. Est-ce que tu comptes partager des recettes riches en fer les prochains temps? Je ne te cache pas que je serai intéressée 😉 merci beaucoup et bonne continuation à toi!

  • Ornella
    janvier 30, 2018

    J’ai rarement vu un article si complet sur le sujet ! Merci d’avoir partagé tout ça avec nous.

  • Irène
    janvier 30, 2018

    C’est chouette d’avoir fait une synthèse et une mise à jour à partir des différents retours ! Je pense qu’il faut faire attention au côté ‘un régime ne doit pas nécessiter de suppléments sinon il n’est pas physiologiquement adapté »… Car ça se rapproche un peu de l’argument « ce n’est pas naturel » qui ne veut pas dire grand chose (il faudrait déjà définir naturel… et ensuite pas certain que tout ce qui soit « naturel » soit bon). En réalité, qu’est-ce qui nous dérange dans la prise de compléments ? Le côté artificiel ? Mais beaucoup d’autres aspects de notre quotidien sont fondés sur la technique et sur de l’artificiel… Le fait que ça enrichisse des entreprises, des laboratoires ? Mais on en enrichit malgré nous en permanence, est-ce que si ça nous permet de rester végane, ce n’est pas la meilleure raison pour le faire ? Evidemment on préfèrerait que tout ça soit produit collectivement et dans un but non lucratif, mais personnellement je vois pas de souci à en prendre sur le principe. Si les progrès techniques et médicaux doivent nous servir à améliorer notre quotidien, pourquoi ne nous serviraient-ils pas aussi à adopter un mode de vie plus respectueux des animaux ? C’est une question intéressante je trouve, depuis que je me la pose je me tracasse moins avec cet aspect de supplémentation (ceci dit je comprends aussi ton point de vue sur les oeufs mais tout le monde n’a pas de poules comme tu le soulignes)

  • nathalie
    janvier 30, 2018

    Commentaire neutre et complet sur site des spiruliniers de France
    Nous avons depuis 2016 soumis ce sujet à la spécialiste nutrition dans le domaine des algues Hélène Marfaing du Centre de valorisation des Algues (CEVA). Elle vient de nous restituer ce travail sous un format très scientifique que nous vous résumons ainsi :

    http://www.spiruliniersdefrance.fr/spip.php?article591

  • Ariane Enaira
    février 1, 2018

    Super article Marie et c’est vraiment chouette de l´avoir fait en duo avec ton père 🙂
    Concernant la vitamine B12, j’avais également fais des analyses : le taux de B12 dans le sang comme toi, qui m’en donnait un taux normal , et 2 autres analyses plus fiable (l’homeocysteine et l’acide methylmalonique) qui me donnaient des résultats catastrophiques apres 6 mois vegan (donc j’étais déjà carencée en étant omni !) J’ai opté pour des compléments et j’en m’en sens peux 🙂

  • Eugénie*
    février 4, 2018

    Bonjour et merci de ce partage.
    Effectivement, un bilan régulier nous apporte plein d’informations importantes.
    J’avoue être étonnée par contre que seule la spiruline vous apporte suffisamment de vitamine B12. Avant de me compléter, j’ai lu à plusieurs reprises que la B12 qui apparaît parfois dans la liste nutritionnelle de la spiruline n’était pas ‘efficace’, considérée comme un analogie à la vitamine B12.
    http://www.vitamine-b12.net/analogues/
    https://vegan-pratique.fr/nutrition/la-vitamine-b12/
    Si vous avez plus d’informations à ce sujet, je suis preneuse !
    Merci.

  • Céline
    février 4, 2018

    article super intéressant, moi même je me pose souvent ces questions, merci de nous faire partager ton expérience.

  • Camille
    février 7, 2018

    Superbe blog !

    🌸 Dans un autre domaine je développe mes créations ici Facebook : @BOHIQUESHOP et ici Instagram : b.o.h.i.q.u.e

    Belle journée

  • Amélie [L'atelier Azimuté]
    février 15, 2018

    C’est super intéressant de lire ton bilan. Je ne suis pas végan, loin de là, mais j’ai largement réduit ma consommation de viande, et notamment viande rouge. Mes dernières analyses montrent pourtant un taux de ferritine en hausse. Bien que mes réserves ne soient pas encore énormes, en 2 ans je suis passée de 11 à 15 puis à 18ng/L. Car en effet le fer est très présent dans plein d’aliments végétaux, légumes verts notamment…
    Par contre je n’ai jamais eu de prélèvement et d’analyses aussi exhaustives que les tiennes !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *