Acné et homéopathie : ça marche vraiment ? (+ comment s’automédiquer ?)

jeudi, novembre 12, 2015 111 Permalink

Quand je vous ai expliqué comment je me suis débarrassée de ce gros complexe qu’était pour moi l’acné, vous avez été nombreuses à me questionner sur mon ordonnance d’homéopathie.

Avec un papa homéopathe, vous vous doutez bien qu’on m’a glissé des granules homéopathiques sous la langue assez tôt ! J’en ai pris à plusieurs reprises pendant mon adolescence (encore et toujours pour tenter de me sortir de l’acné), sans résultat convainquant. Crise d’ado oblige, j’étais donc partie avec l’idée que l’homéopathie c’était pourri, que ça ne marchait pas et ce n’était sûrement pas ça qui allait faire des miracles pour ma peau. Puis j’ai compris pourquoi ça ne marchait pas, j’ai fait quelques ajustements, j’ai réessayé et … Bingo !

Avec le recul, je suis convaincue que c’est toute une série d’habitudes prises simultanément qui m’ont aidée à me débarrasser de l’acné. Je considère l’homéopathie comme un petit plus qui est venu s’ajouter à mes bonnes résolutions pour me donner un coup de pouce supplémentaire.

Pour que l’on devienne des ninja de l’homéopathie, j’ai mis une nouvelle fois mon papa à contribution car comme je vous le disais ici, c’est lui mon médecin généraliste et mon homéopathe (et entre nous, je suis sûre que ça lui plait bien de venir écrire sur mon blog !).

Sa mission est triple :

  1. Nous révéler ce que Wikipédia ne nous dit pas sur l’homéopathie.
  2. Nous dire tout ce qu’on devrait savoir sur ces petits granulés.
  3. Nous montrer concrètement comment on peut s’automédiquer et faire les bons choix de produits en fonction de nos problématiques !

Si vous avez encore plus de questions, rendez-vous dans les commentaires !

.
Il y a la définition de Wikipédia et les 1.17 millions de résultats sur Google mais pour toi, en résumé,

c’est quoi l’homéopathie?

.

L’homéopathie, c’est une médecine qui aborde le patient dans sa globalité, en le considérant dans son environnement.

Pour faire simple, l’homéopathie est fondée sur 3 principes fondamentaux :

  1. La similitude : elle consiste à trouver la substance qui, donnée à un sujet sain, reproduirait les signes de la maladie.
  2. L’infinitésimal : la substance prescrite selon le principe de la similitude peut, à dose forte, aggraver le cas. En diluant cette substance, on fait disparaitre les effets toxiques.
  3. Une conception du patient dans sa globalité et son environnement, sans se limiter à la maladie : d’où vient-il ? Comment réagit-il ? Dans quel environnement évolue-t-il ? En homéopathie, on va essayer de définir comment il est constitué et quel est son mode réactionnel. C’est souvent ce qui prend le plus de temps pendant une consultation. On considère que chaque individu est unique et réagit spécifiquement à une situation.

.

C’est un peu abstrait !

Peux-tu nous donner un exemple concret que tu pourrais avoir en consultation ?

.
Admettons qu’un patient vienne me voir pour une angine. Au lieu de chercher la cause (infection bactérienne ou virale), je vais plutôt me demander “pourquoi ce patient a-t-il fait une angine ?”

Parce qu’il a été infecté par une bactérie ou un virus, certes, mais pourquoi lui ? Ces virus ou ces bactéries sont présents partout, pourtant, tout le monde n’est pas malade ! Il y a des milliers de microbes pathogènes dans le métro, pourtant, tous les usagers du métro ne tombent pas tous malades de la même maladie.

Si le patient a déclenché une maladie au contact de cet agent pathogène, c’est qu’il avait un déséquilibre dans son système immunitaire qui l’a empêché de se protéger. Je vais donc chercher à savoir pourquoi et vais faire en sorte de rétablir un bon équilibre de santé pour que ce patient ne retombe pas malade.

On peut visualiser une pathologie comme un iceberg : la partie immergée est la maladie que l’on peut observer. On peut soigner la maladie et ne plus rien voir, ou bien creuser, observer ce qui se passe dessous et rechercher le déséquilibre qui a provoqué la maladie pour éviter qu’elle ne se reproduise.

Ainsi, plutôt que de donner un antibiotique pour lutter contre l’infection, je vais rechercher la cause du déséquilibre qui a contribué à l’apparition de l’infection et aider l’organisme à lutter contre celle ci !

.

Est-ce que l’homéopathie peut réellement venir à bout d’une acné sévère ?

Je me suis débarrassée de l’acné en partie grâce à l’homéopathie et parce que ce type de traitement naturel et doux est encore méconnu et trop peu utilisé, j’ai mis à contribution mon homéopathe pour que l’on devienne des ninja de l’homéopathie ! Sa mission : 1. Nous révéler ce que Wikipédia ne nous dit pas sur l’homéopathie. 2. Nous dire tout ce qu’on devrait savoir sur ces petits granulés. 3. Nous montrer concrètement comment on peut s’automédiquer et faire les bons choix de produits en fonction de nos problématiques ! Acné et homéopathie : ça marche vraiment ? (+ comment s’automédiquer ?) >> www.sweetandsour.fr

Avec mon expérience de plus de 20 ans d’exercice, je dirais que oui ! J’ai observé des améliorations très significatives, à condition que le traitement soit associée à une bonne hygiène de vie et de bonnes habitudes alimentaires.

Cela ne veut pas dire que l’homéopathie soigne tout. Dans les maladies très graves comme les cancers, des traitements plus lourds sont nécessaires. Cependant, l’homéopathie garde sa place dans ces maladies, en particulier dans la tolérance des thérapeutiques parfois éprouvantes pour le patient, et surtout dans la prévention.

Je reste persuadé que l’homéopathie, associée à une vie saine, permet de prévenir pas mal de pathologies graves.

.

Peux-tu expliquer l’ordonnance que tu m’as prescrite pour guérir mon acné ?

.

Sur le plan similitude, je t’ai prescrit au départ Eugenia Jambosa, type sensible Calcarea Carbonica.
L’acné est apparu à la puberté, avec une évolution par poussées cycliques et avec des épisodes inflammatoires. C’est pourquoi j’y ai associé un traitement par oligoéléments comme le cuivre et le zinc.

L’absence d’amélioration au départ évoquait «un barrage», c’est à dire un phénomène qui atténue ou empêche l’effet du traitement : des toxines, des parasites et quelque fois, le problème vient d’un «encrassement des tissus».

J’ai alors stimulé le drainage avec un des meilleurs draineur pour la peau : la bardane (Actium Lappa ou Lappa Major).
Après ce drainage, ta peau s’est améliorée, mais cette amélioration n’a été vraiment significative qu’après au moins 6 mois de changement d’alimentation (arrêt des laitages, charcuterie, gluten …).

Des poussées inflammatoires et infectieuses ont nécessité une modification du traitement avec Sulfur Iodatum et Hepar Surfuricum. Ce traitement a permis de faire disparaitre le côté inflammatoire.

En résumé , j’ai évalué le «terrain » : type sensible et mode réactionnel, et appliqué le principe des similitudes pour traiter ton acné !

.
Pourquoi les précédents traitements n’ont pas fonctionné, quand je mangeais différemment ? 

.

Avec le recul, je pense avoir sous estimé la notion de «barrage » et ne pas avoir insisté sur le drainage des émonctoires.

Je me suis focalisé sur le drainage de la peau (avec Arctium Lappa ou Hydrocotyle) alors que j’aurais probablement dû élargir le drainage à un un drainage hépatique, avec par exemple Chelidonium (la chélidoine) ou Raphanus Niger (le radis noir). Je pense que nous aurions pu améliorer plus vite le tableau !

.

Est-il possible qu’une personne ne soit pas réceptive à l’homéopathie ? Que ça ne fonctionne pas sur elle ? 

.

Je n’ai jamais pensé qu’il y avait des personnes non “réceptives” à l’homéopathie… Quand un traitement ne marche pas, ce n’est pas l’homéopathie qui est en cause mais le médecin qui n’a pas trouvé le bon remède !

Cette situation m’arrive souvent. En général , je reprends tout à zéro, comme si je voyais le patient pour la première fois, pour voir si je ne suis pas passé à coté de quelque chose d’important.

.
Comment tu réponds aux personnes qui sont convaincues de l’effet placebo de l’homéopathie ?

.

Les vétérinaires utilisent l’homéopathie avec succès, surtout pour les chevaux de course… Existe-t-il un effet placebo chez les animaux ?

En plus, il m’est arrivé d’aggraver une situation avec un traitement homéopathique, ce qui prouve qu’il a une action !

.

Pourquoi utiliser l’homéopathie plutôt qu’un traitement conventionnel ?

.

Personnellement, je trouve la démarche beaucoup plus logique : mieux vaut aider l’organisme à se guérir ou à se maintenir en bonne santé plutôt que d’agir à sa place avec des traitements lourds . En agissant à sa place dans la guérison, on le fragilise et on l’expose à de plus en plus de problèmes de santé qu’il pourra de moins en moins résoudre !

Mieux vaut donner par exemple du Mercurius Solubilis dans une angine blanche plutôt que systématiquement un antibiotique ; mieux vaut donner de l’Arsenicum Album sur une poussée d’eczéma plutôt que de recourir systématiquement à de la cortisone !

.

Peut-on faire son diagnostic soi-même et récupérer ses tubes d’homéopathie sans ordonnance ? 

.

Oui, avec quelques notions d’homéopathie et quelques règles pour éviter d’aggraver certaines situations, on peut traiter les petits bobos de la vie quotidienne. D’ailleurs, qui n’a jamais utilisé Arnica après des coups ou des bosses ?

Souvent, je conseille à mes patients intéressés par l’homéopathie un ouvrage que je trouve très bien fait : Le guide familial d’homéopathie du Docteur Alain Horvilleur. On le trouve en collection de poche, donc pour moins de 10€, et il donne de très bons conseils avec clarté.

.

Comment faire son diagnostic et sa propre ordonnance pour soigner son acné ?

.

Pour traiter l’acné, il faut d’abord rechercher quelques signes ou troubles généraux, notamment l’aspect et la localisation de l’acné.

Voici quelques conseils pour se familiariser avec l’homéopathie et traiter son acné sans consulter :

Je me suis débarrassée de l’acné en partie grâce à l’homéopathie et parce que ce type de traitement naturel et doux est encore méconnu et trop peu utilisé, j’ai mis à contribution mon homéopathe pour que l’on devienne des ninja de l’homéopathie ! Sa mission : 1. Nous révéler ce que Wikipédia ne nous dit pas sur l’homéopathie. 2. Nous dire tout ce qu’on devrait savoir sur ces petits granulés. 3. Nous montrer concrètement comment on peut s’automédiquer et faire les bons choix de produits en fonction de nos problématiques ! Acné et homéopathie : ça marche vraiment ? (+ comment s’automédiquer ?) >> www.sweetandsour.fr

En cas d’acné aggravée au moment des règles (acné cataméniale) :

  • Eugenia jambosa 5CH : 5 granules matin et soir.

Lorsque l’acné est plus importante avant les règles et s’améliore dès l’arrivée des règles :

  • Lachesis 5CH : 5 granules matin et soir.

De manière générale, pour toutes les acnés à évolution cyclique :

  • Sulfur 5CH : 5 granules matin et soir
  • Sulfur Iodatum 5CH : 5 granules matin et soir (surtout pour l’acné très inflammatoire).

En cas d’acné avec des comédons :

  • Asteria Rubens 5CH : 5 granules matin et soir (surtout s’il y a une localisation entre les seins).

En cas d’acné pustuleuse :

  • Calcarea Sulf 5CH : 5 granules matin et soir (surtout s’il y a des poussées inflammatoires).
  • Kalium bromatum 5CH : 5 granules matin et soir (surtout pour les acnés kystiques).
  • Hydrocotyle 5CH : 5 granules matin et soir (en particulier si l’acné est localisée sur le menton).

En cas d’acné avec règles peu abondantes ou en retard :

  • Pulsatilla 5CH : 5 granules matin et soir
  • Sanguinaria 5CH : 5 granules matin et soir

En cas de poussées inflammatoires de l’acné sans suppuration :

  • Belladona 5CH : 5 granules matin et soir (surtout en cas d’acné rouge, chaude, et sensible).
  • Ferrum phosphoricum : 5 granules matin et soir (surtout en cas d’acné rouge mais peu douloureuse).

En cas d’acné avec suppuration (production et écoulement de pus) :

  • Calcarea Sulfuricum 5CH: 5 granules matin et soir
  • Eugenia Jambosa 5CH : 5 granules matin et soir
  • Hepar Sulfuricum 5CH : 5 granules matin et soir

En cas d’acné chez un sujet en surpoids ou obèse :

  • Bromium 9CH : 5 granules matin et soir

En cas d’acné aggravée par une alimentation grasse :

  • Carbo végétales 5CH : 5 granules matin et soir
  • Cyclamen 5CH : 5 granules matin et soir
  • Kalium Muriaticum 5CH : 5 granules matin et soir

En cas d’acné chez les sujets plutôt maigres :

  • Acidum Phosphoricum 5CH : 5 granules matin et soir
  • Calcarea Phosphorica 5CH : 5 granules matin et soir (en particulier en cas de manque d’appétit).

En cas d’acné avec peau grasse et luisante :

  • Sélénium 5CH : 5 granules matin et soir

Selon la localisation :

  • Sur le front : Calcarea Picrata 5CH : 5 granules matin et soir
  • En bordure du cuir chevelu : Natrum Muriaticum 5CH : 5 granules matin et soir
  • Sur la poitrine : Kalium Bromatum 5CH : 5 granules matin et soir
  • Dans le dos : Lycododium Clavatum 5CH : 5 granules matin et soir

En cas de séquelles disgracieuses de l’acné :

  • Antimonium Tartaricum 5CH (surtout pour les cicatrices bleuâtres parfois douloureuses) : 5 granules matin et soir
  • Arnica Montana 5CH (surtout pour les cicatrices douloureuses et violacées) : 5 granules matin et soir
  • Sulfur Iodatum 5CH (surtout pour les cicatrices très rouges) : 5 granules matin et soir

En cas de cicatrices indurées (devenues dures) :

  • Carbo Animalis 5CH : 5 granules matin et soir
  • Fluroric acid 5CH (s’il y a un prurit) : 5 granules matin et soir

On peut également associer un médicament de drainage.

Pour un drainage hépatique, rénal ou cutané :

  • Lappa Major ou Arctium Lappa 5CH : 5 granules 1 fois par jour en cure de 3 semaines.
  • Viola Tricolor 5CH : 5 granules 1 fois par jour en cure de 3 semaines.

Tous les autres émonctoires méritent d’être drainés !

Pour un drainage hépatique et rénal :

  • Taraxacum Dens Leonis 5CH : 5 granules matin et soir
  • Chélidonium Compose : 5 granules par jour en cure de 3 semaines.

Pour un drainage du foie :

  • Raphanus Niger en 5CH : 5 granules par jour en cure de 3 semaines.

.

Cet article vous est utile ?

Epinglez-le sur Pinterest ! 

Je me suis débarrassée de l’acné en partie grâce à l’homéopathie et parce que ce type de traitement naturel et doux est encore méconnu et trop peu utilisé, j’ai mis à contribution mon homéopathe pour que l’on devienne des ninja de l’homéopathie ! Sa mission : 1. Nous révéler ce que Wikipédia ne nous dit pas sur l’homéopathie. 2. Nous dire tout ce qu’on devrait savoir sur ces petits granulés. 3. Nous montrer concrètement comment on peut s’automédiquer et faire les bons choix de produits en fonction de nos problématiques ! Acné et homéopathie : ça marche vraiment ? (+ comment s’automédiquer ?) >> www.sweetandsour.fr

Crédit photos : Sweet & Sour

.

Besoin d’un coup de pouce pour passer au green ?

Rejoins 20 days of Happy Food !

20 days of Happy Food : le guide des filles busy pour cuisiner healthy sans se prendre la tête

Rendez-vous sur Hellocoton !
111 Comments
  • cathy rouviere
    novembre 12, 2015

    c’est un excellent résumé je vais m’en servir pour mes propres patients lol

  • Chip
    novembre 12, 2015

    Article très intéressant, qui m’a éclairé sur l’homéopathie, que je ne connaissais pas 😉

    Concernant l’acné, j’y suis énormément sujette mais ça me ferait prendre un sacré cocktail sachant que j’ai de l’acné :
    – en bordure des cheveux,
    sur le front
    dans le dos
    sur la poitrine
    en tout temps, avec une augmentation lors des règles
    j’ai la peau grasse, des cicatrices indurées
    … j’ai … pas de chance je crois 😛

    Alimentation grasse est peut être la cause. Je suis végétalienne à 3 quarts du temps (consommation très rare d’oeufs, mais étant interne au lycée, j’imagine que je consomme encore du beurre, de la crème et des graisses animales dans les préparations … :/ )
    Mais je mange de salade = vinaigrette ! Du coup, j’essaie de la diluer avec de l’eau quand j’y pense. Je mange aussi des fruits secs : cacahuète (en purée), amandes, cajous, noisettes …
    j’ai certes constaté une (trop petite à mon goût) amélioration de ma peau en devant végétalienne (depuis Juillet donc 4 à 5 mois maintenant), maiiis ce n’est toujours pas ça ! Peut-être faut-il du temps à ma peau, mais peut-être que ça ne me couterais rien de visiter un médecin homéopathe !

    En tous cas, joli article, comme d’habitude 🙂

    • marie
      novembre 12, 2015

      Coucou Chip !
      Je pense qu’au-delà de l’alimentation, il y a plein de choses qui peuvent favoriser l’acné :
      – Routine beauté : est-ce que tu utilises de bons produits adaptés à ta peau ? Est-ce que tu prends du bio ?
      – Hygiène de vie : alcool, tabac, stress, sommeil …
      – Hormones, pilule …
      Je vais demander à mon papa qu’il passe te conseiller 😉
      Bisette et à bientôt !

    • Pierre
      novembre 14, 2015

      Bonjour Chip,

      Effectivement tous ces signes feraient le bonheur d’un homéopathe !
      Quoique l’homéopathe va rechercher des signes que l’on de rattache pas forcement à l’acné et qui permettra de déterminer le bon médicament homéopathique.
      Le papa de Marie

  • Lilou
    novembre 12, 2015

    Super article ! merci à ton papa 🙂

    • marie
      novembre 12, 2015

      Merci Lilou ! =)

  • Cé Créations
    novembre 13, 2015

    Encore un article très intéressant Marie !
    Dis moi ? Il consulte où ton papa ?
    @bientôt

    • marie
      novembre 13, 2015

      Merci beaucoup ! 🙂
      Mon papa est dans le Sud (dans l’aude !).

      • Cé Créations
        novembre 13, 2015

        Bon ça fait un peu loin du Val de Marne ! Mais merci quand même !
        @bientôt

        • Fournier
          novembre 22, 2018

          Bonjour, je suis dans l’Aude est ce que ton père prend des nouveaux clients?

          • marie
            novembre 26, 2018

            Non il n’exerce pas pour l’instant, sorry !

      • Gomez
        avril 27, 2019

        Bonsoir,
        Je viens de découvrir votre article et étant dans l’Aude, j’aimerai consulter un homeopathe. Serait-il possible svp d’avoir les coordonnées? Je vous remercie d’avance pour ma peau 😉

        • marie
          avril 28, 2019

          Hello !
          Désolée mais mon papa n’exerce plus 😉

  • Les Petites Choses de Fanny
    novembre 14, 2015

    Bonjour Marie,
    Première fois que je commente ici il me semble 🙂

    Je suis ravie que tu abordes le sujet de l’homéopathie. C’est une médecine douce qui fonctionne super bien, mais son efficacité est trop peu connue ou mal considérée malheureusement.

    Personnellement, je suis suivie depuis toute petite par un homéopathe. Chez nous, il y avait tout un tas de boîtes de granules homéopathiques dans l’armoire à pharmacie 😉 Ma mère s’y connaissant bien, elle soignait toute la famille quand on avait un petit bobo, un rhume, une angine etc… ou encore quand on avait peur avant de s’endormir, qu’on était stressés mon frère et moi avant les examens…

    J’apporte donc mon témoignage en disant que OUI, l’homéopathie fonctionne bien. Mais qu’avant tout, il faut traiter le terrain et non le virus/microbe/problème.

    Donc je te rejoins, il ne faut pas tout miser sur ces petites granules si notre terrain n’est pas au top. A côté, y’a plein de choses sur lesquelles on peut jouer pour améliorer notre santé et bien-être en général : nos pensées, notre alimentation, notre hygiène de vie et les produits que nous utilisons par exemple.

    En tout cas, hyper intéressant l’interview de ton père !

    A bientôt,
    Fanny du blog Les Petites Choses de Fanny

  • Helene
    novembre 15, 2015

    Merci Marie pour cet article!
    Je suis toujours en train de me bagarrer avec l’acné…La vingtaine passée
    Cela fait 5mois que je suis devenue vegan et que je ne consomme plus de gluten (toute chose égale par ailleurs 😉
    Mais voilà, l’état de ma peau ne s’améliore pas des masses. Je sais que c’est un cheminement long mais c’est toujours trop long!
    L’homéopathie, j’y ai pensé mais pour moi c’est un système hyper contraignant. Trois granules par ici, deux par là… très peu pour moi! Je préfère des cures plus « faciles ». Je vais donc tester le radis noir matin et soir en granules (je ne savais pas que cela existait).
    Merci en tout cas de nous éclairer sur le sujet et surtout d’en parler librement !

    • marie
      novembre 23, 2015

      Coucou Hélène !
      Tu sais, ce n’est pas si contraignant que ça. De mon côté, je laisse mes tubes homéopathiques sur ma table de nuit. Ainsi, c’est mon premier geste du matin et mon dernier geste du soir : impossible de les oublier ! 😉
      Bisette !

  • Marie-Gabrielle | Bee Veggie
    novembre 19, 2015

    Coucou Marie,

    merci pour ce super article !! (et merci à ton super papa au passage :))

    Je suis aussi convaincue que l’homéopathie fonctionne. J’en ai longtemps pris pour le stress (sur conseil de mon ostéopathe-homéopathe) et je dois que c’était vraiment pas mal ! Quoiqu’un peu contraignant, sûrement pour cela que j’avais arrêté.

    J’ai fait une cure de Belladona aussi, pour la peau cette fois. C’était sur conseil d’une amie et je dois t’avouer que c’était réellement efficace. Cependant, je n’étais pas assez renseignée quand je l’avais fait, du moins je pense.

    Du coup, j’ai une petite question : sais-tu combien de temps nous pouvons suivre une « cure » ? est-ce que ça peut être sur le long terme ou y-a-t-il des risques que le corps s’habitue et que l’homéopathie choisie perde en effets ?

    Merci beaucoup ! Je te souhaite une très bonne soirée et t’envoie plein de bisous 🙂

    • Pierre
      novembre 23, 2015

      Bonjour Marie-Gabrielle,
      On donne un traitement homéopathique en fonction des signes que l’on retrouve à l’examen ou à l’interrogatoire . A la disparition des signes , on arrête le traitement … Donc la cure dure tant que l’on retrouve des signes. De ce fait, le corps ne s’habitue pas !

  • Gaëlle
    novembre 22, 2015

    Article super intéressant, merci ! 🙂
    Je me demandais ‘juste’ : il y a du lactose dans les granules, ce n’est donc pas végane. Est ce qu’il existe une alternative aux granules ? Je crois que ça existe en ampoules/doses, mais sais-tu si elles sont véganes ? Et pour ce qui est du dosage (entre autres), ça fonctionne pareil ?
    Merci encore pour cet article très intéressant et complet en tout cas, et je suis désolée pour toutes mes questions 🙂

    • pierre
      novembre 23, 2015

      Bonjour Gaëlle,
      Effectivement les granules et les poudres appelées « triturations » sont élaborées en général sur une base de lactose !
      Il existe effectivement les formes liquides qui sont en général sur solvant alcoolique , mais on peut aussi avoir un solvant aqueux. Ce solvant aqueux a une durée de conservation assez courte , c’est pourquoi les pharmaciens préfèrent les solvants alcooliques. Mais, dans certains cas , comme pour les nourrissons , on ne peut utiliser que la forme aqueuse , souvent sous forme d’ampoules. Il existe aussi la forme suppositoire , en général pour cette forme on utilise comme excipient le beurre de cacao .. le suppositoire reste donc vegan … mais , c’est une voie pas très pratique!
      Apres , il y a aussi les sirops , à base de sucre , les gels et pommades ..qui sont en général faits avec des excipients végétaux ou neutre ( vaseline ) . Le mieux en cas de doute est d’interroger son pharmacien …

  • Juliette
    novembre 22, 2015

    Merci pour cet article super intéressant !
    Je fais des crises d’eczéma depuis quelques mois dont je n’ai pas encore trouvé la cause (mes tests d’allergies sont négatifs et je dois attendre jusqu’à fin décembre pour voir un dermatologue donc je prend mon mal en patience) donc la phrase sur l’homéopathie à la place de la cortisone m’a forcément fait tilter… j’ai l’habitude d’utiliser des produits doux et naturels et je fais tout pour éviter la cortisone (sans grand succès puisque je suis obligée d’y revenir régulièrement) mais je n’avais jamais pensé à l’homéopathie, il faut vraiment que je me renseigne.

    • marie
      novembre 23, 2015

      Coucou Juliette ! Les crises d’eczéma, c’est vraiment pas marrant alors j’espère que tu pourras trouver une solution plus douce que la cortisone !
      Bises et bon courage 😉

  • Romane F.
    novembre 23, 2015

    Bonjour !
    Super article (et belle découverte de ton blog).
    Je voulais jusqu’à combien de types d’homéopathie on peut prendre ?
    Merci d’avance.

    • Pierre
      novembre 23, 2015

      Bonjour Romane F,
      Il n’y a pas de limite , mais en général , l’homéopathe va essayer de trouver le bon médicament , c’est a dire celui qui permet de regrouper tous les signes et les symptômes que l’on peut trouver . C’est pourquoi une consultation d’homéopathie peut être longue , parfois plus d’une heure …
      Le but étant de ne pas donner beaucoup de médicaments mais de donner le bon !

  • Rose Citron
    novembre 24, 2015

    Bravo à ton papa et toi Marie pour cet article, c’est passionnant!!!
    Je suis une grande adepte de l’homéopathie, j’apprécie vraiment le côté holistique de cette médecine!
    De mon côté l’homéopathie m’a guérie (oui oui!) de mes migraines et du rhume des foins. Honnêtement, j’étais moi même septique au début, mais ça a marché!

    • marie
      novembre 27, 2015

      Coucou ! Coooool une adepte de l’homéopathie ! 🙂
      Moi aussi j’étais sceptique au début, mais comme quoi, ça marche 😛
      Bisette !

  • Julie
    novembre 24, 2015

    Salut Marie, je te suis sur instagram depuis pas mal de temps et je découvre ton blog avec cet article !
    Et je suis fan !!!!! Vraiment génial !
    Je pense que tous tes conseils vont vraiment m’être utilises ❤
    J’ai de l’acné localisé sur le menton de part et d’autre de la bouche et un peu sur les joues et sur les tempes.
    Je me demandais, peut on prendre différents types de granules en même temps en fonction des différents types d’acné ? Combien de temps doit on prendre ces granules ? Et enfin doit on faire un drainage avant toute chose ou en même temps ?
    Merci d’avance !
    Bisous

  • Pierre
    novembre 25, 2015

    Bonjour Julie,

    Oui, bien sûr , il est possible de prendre plusieurs granules en même temps, mais le but est de trouver LE médicament correspondant à l’ensemble des signes , c’est ce qui est le plus difficile et qui souvent fait qu’une consultation homéopathique peut être longue !Souvent , l’homéopathe recherchera d’autres signes plus généraux par exemple une aggravation par le froid , par certains aliments ou des sensations ou des signes sur d’autres organes .
    Combien de temps faut-il prendre le traitement homéopathique ? Les médicaments sont donnés en fonction des signes . Si les signes disparaissent , le traitement n’est plus utile et peut être arrêté ou modifié en fonction de la présence d’autres signes ..

    Le drainage , il est utile et même indispensable avant ou en tout début de traitement . Souvent d’ailleurs on a de mauvais résultats des traitements homéopathique quand on n’a pas prévu de drainage préalable . Les vieux homéopathes savaient ça mieux que nous , et appelait ça la « levée de barrage » .

  • Laëtitia
    novembre 28, 2015

    Merci pour cet article ! (Depuis ton article sur l’acné, j’avais très envie de te demander ton ordonnance, mais je n’ai pas osé… ^^)
    Je me bat avec mon acné depuis le lycée, et si au début je me disais de prendre mon mal en patience (vive l’adolescence), aujourd’hui, à 25 ans, j’en ai marre (et en plus je complexe à mort là-dessus. En même temps, difficile de ne pas le voir tous les jours devant le miroir… – – ‘). D’autant plus que je m’en étais presque débarrassée avec la pilule, mais j’ai dû en changer et hop, les boutons étaient de retour.
    Du coup, je vais tester, mais je pense passer d’abord chez un homéopathe pour avoir une ordonnance sur mesure, histoire de mettre toutes les chances de mon côté. Je croise les doigts 🙂

    • marie
      novembre 29, 2015

      Coucou Laëtitia et merci pour ton petit mot !
      Je suis plein placée pour savoir à quel point c’est une galère alors courage ! Je suis sûre que tu vas finir par t’en sortir et j’espère de tout coeur que l’homéopathie te donnera un coup de pouce ! Tiens moi au courant 😉
      Bises et à bientôt !

  • Marie
    décembre 8, 2015

    Je suis désolée pour ce commentaire qui n’a rien à voir avec cet article (que j’aurai aimé lire à l’époque où je souffrais d’acné. Mais maintenant je n’ai plus à me plaindre 🙂 ), mais tu as l’air de porter sur ces photos, un petit pull blanc trop joli. Genre de petit pull blanc trop joli que je cherche désespéramment. Saurais-tu me dire vers quel site ou marque me tourner ? 🙂

    • marie
      décembre 8, 2015

      Hello Marie ! C’est un très vieux pull qui vient de Damart (oui je sais, ça fait pas rêver hein ^^). Je pense que tu ne pourras plus le trouver, il date !

      • Marie
        décembre 8, 2015

        Effectivement Damart ça fait pas rêver mais j’ai été voir quand même ^^ Y a rien d’autre que du crème ou écru, dommage ^^ Merci en tout cas

        • marie
          décembre 8, 2015

          Héhé de rien ! 😛

  • Lucie
    février 5, 2016

    Gaëlle : L’homéopathie contient en effet du lactose et n’est donc pas vegan !
    (voir le site web du laboratoire Boiron ci-dessous)

    http://www.boiron.fr/Nos-produits/Medicaments-homeopathiques/Composition-d-un-medicament-homeopathique-FAQ

  • Marie N.
    février 9, 2016

    Bonjour,

    M’étant mis récemment à l’homéopathie au vue de l’efficacité que j’ai pu apercevoir sur mes maux de ventre (SII) je me suis dit que j’allais essayer de donner à coup de pouce à ma mauvaise cicatrisation, je n’ai plus de bouton ou seulement de temps en temps mais j’ai encore des traces de boutons assez marquées 🙁
    Du coup après avoir lu ton article (que j’ai beaucoup appréciéà) j’ai commandé à ma pharmacie du carbo animalis mais c’est seulement après que j’ai vue comment c’était fait… « Pour préparer le charbon animal, on met dans des charbons ardents un épais morceau de cuir de boeuf, qu’on laisse brûler jusqu’à ce qu’il ne jette plus de flammes ; alors on le place promptement, encore rouge de feu, entre deux plaques de pierre, afin qu’il s’éteigne de suite, sans quoi il continuerait de brûler, et son charbon se détruirait en grande partie ».

    Je pensais pouvoir faire confiance à tes conseils comme tu es passé à un mode de vie Vegane et que dans tous ce qui est énnoncé rien ne pouvait contenir des produits d’origine animal
    🙁

    • marie
      février 9, 2016

      Hello Marie,

      C’est vrai que les traitements homéopathiques ne sont tous vegan. En revanche, c’est une médecine douce extrêmement intéressante qui permet de se passer de traitements chimiques.

      Alors effectivement, c’est un sujet qui peut ouvrir un débat. De mon côté, je fais de mon mieux au quotidien pour faire des choix responsables, respectueux de la planète et le plus possible cruelty-free (alimentation végétale, bio, produits de beauté naturels et non testés sur les animaux, produits ménagers faits maison …).

      Mais l’homéopathie représente pour moi une alternative formidable aux antibiotiques ou autres traitements chimiques. Et je ne pense pas que ce soit la pratique la plus néfaste pour la planète 😉

  • Déborah
    février 24, 2016

    Un grand merci pour cet article très bien renseigné sur l’acné et l’homéopathie. Je dois dire qu’à 30 ans je n’arrive toujours pas à venir à bout de mon acné … snif snif :'(
    Mon dos n’est vraiment pas beau, boutons qui arrivent régulièrement et surtout à la période des règles + toutes les cicatrices .. bon, je ne me plains pas quand je vois les photos d’acné qu’il y a sur le net .. beurk
    Ce n’est pas non plus une catastrophe mais j’aimerai vraiment m’en débarrasser une bonne fois pour toute. A mon age, il serait plus que temps !
    Une chose qui m’interpelle tout de même, c’est effectivement les granules à base de lactose. Un homéopathe m’avait un jour vivement conseillé dans le cadre d’un régime anti-acné d’arrêter tout type de produits laitiers (je n’en consomme plus) et également dans la mesure du possible le gluten (je réduis le + possible). Donc je suis assez surprise que l’homéopathie traitant l’acné soit à base de lactose.
    Bref, j’aimerai tout de même tenter un traitement suivant les conseils de ton père homéopathe – Merci Docteur pour vos précieux remèdes !
    Je cumule plusieurs symptômes décrits dans ton article c-à-d :
    acné aggravée au moment des règles (acné cataméniale) + acné à évolution cyclique + acné pustuleuse + acné avec suppuration + acné dans le dos + séquelles disgracieuses de l’acné et sans oublier le drainage hépatique et de la peau.
    Est ce qu’il faut cumuler la prise de chaque granules correspondantes aux symptômes ou je dois d’abord commencer une cure de drainage puis dans 3 semaines, prendre les granules associés à chaque symptômes (5 granules de chaque matin et soir, ça va m’en faire un paquet à prendre !!!) ??
    Dans l’attente de ton retour et avec mes sincères et chaleureux remerciements 🙂

  • Pierre (papa de Marie)
    février 24, 2016

    Bonjour ,

    Plusieurs questions sont soulevées :

    En premier , la présence de lactose comme « support » de nombreux médicaments homéopathiques.
    Je ne pense pas que ce soit un problème , et je connais des intolérants au lactose qui suivent un traitement homéopathique sans problème .

    L’intérêt de supprimer les produits laitiers s’explique surtout par la présence dans le lait , entre autres de facteurs de croissance plus que par la présence de lactose !

    Pour en arriver au cas particulier de … »acné aggravée au moment des règles (acné cataméniale) + acné à évolution cyclique + acné pustuleuse + acné avec suppuration + acné dans le dos + séquelles disgracieuses de l’acné »… ça ferait le bonheur d’un homéopathe .. qui regarderait le mode réactionnel : aspect évoluant par poussées, il rechercherait d’autres signes que des signes cutanées : digestifs , neurologique , comme la présence de migraines par exemple ) . L’évolution en poussée, évoque un mode réactionnel dit « psorique » , ainsi l’homéopathe pourrait proposer un traitement dit de « psore. » …
    Il faut surtout pour « trier » les signes pour en sortir les plus significatifs ( c’est tout l’art du médecin homéopathe) .. et il est toujours possible de demander au pharmacien de faire un médicament sur mesure groupant dans un même tube plusieurs substances .

    On peut toujours commencer par un traitement de drainage , surtout hépatique , par exemple chélidonium compose .. j’y adjoindrais déjà un traitement par Lycopodium clavatum qui est un médicament du mode réactionnel psorique et qui en plus a une indication dans l’acné localisé dans le dos … et je commencerais à proposer un traitement du signe le plus important du moment : si c’est par exemple l’acné pustuleuse , je rajouterais du Calcarea Sulfuricum qui a l’indication dans ce type d’acné et qui en plus est un médicament du mode réactionnel psorique …

    Je ne sais pas si je suis clair , mais ce type d’acné mériterait de consulter un bon homéopathe !

    Je reste à ta disposition pour plus d’éclaircissement !

    • Déborah
      février 25, 2016

      Je vous remercie vivement pour votre réponse rapide et détaillée et claire.
      En ce qui concerne les autres signes qu’il peut y avoir. Au niveau neurologique, je n’ai jamais été migraineuse. Au niveau digestif, j’ai un système digestif plutôt lent. Par exemple si j’ai un repas un peu copieux un midi, je peux facilement me passer de manger le soir et le lendemain matin, parce que je me sens toujours en digestion de ce déjeuner. Pour les repas suivants , je vais même me faire de simples salades de radis noirs/carottes crues par exemple. Je ne serais pas étonné que mon acné soit lié plus ou moins à ça.
      Pour ce qui est du signe le plus important du moment, mon acné est du type inflammatoire, c’est certain (désolée pour les détails que j’expose ici mais j’essaie de trouver le bon remède) : boutons rouges qui se forment longtemps sous la peau et font mal et boutons rouges à tête blanche.
      Donc si je suis vos conseils, je peux sans soucis, commencer le traitement ainsi : chélidonium compose + lycopodium clavatum + calcarea sulfuricum à hauteur de 5 granules de chaque, matin et soir ?
      Merci beaucoup pour votre réponse ! ??
      Pour ce qui est d’un bon homéopathe, je n’en trouve pas et n’ai pas vraiment le temps de chercher en fait…

      • marie
        février 25, 2016

        Hello Déborah,

        Voici la réponse de mon papa :

        « Je pense que débuter un traitement par « chélidonium compose + lycopodium clavatum 9ch + calcarea sulfuricum 9CH  » me parait tout a fait cohérent !

        Les signes digestifs associés peuvent effectivement permettre d’adapter un traitement plus fin .

        Une digestion lente avec peut être la nécessité d’une courte sieste après le diner , et certains aliments moins bien tolérés pourrait orienter sur d’autres traitement . Mais , celui proposé en premier lieu mérite d’être testé ! « 

        • Déborah
          février 25, 2016

          Merci beaucoup Marie, Merci beaucoup Pierre pour votre aide et vos précieux conseils !!
          J’ai pris note et commence dès demain le traitement !
          Avec mes sincères et chaleureuses salutations .. bisous même ^^

          • marie
            février 25, 2016

            Ahah bisous Déborah ! Tiens nous au courant ! 😉

  • Pauline
    février 28, 2016

    Bonjour !

    Cet article m’intéresse tout particulièrement car j’ai une acné qui me gâche la vie le long de la mâchoire voire le cou (j’ai par contre une peau de bébé sur le front, allez comprendre !). Elle est douloureuse, souvent sous la peau. Et j’ai presque 25 ans. Je n’en peux plus des traitements, des dermato qui ne me regardent même pas, qui m’engueulent parce que je n’arrive pas à ne pas y toucher (comme si je ne savais pas que c’était contreproductif), de me sentir horrible sans maquillage…
    J’ai un dérèglement hormonal (SOPK) et la seule solution qu’on m’ait proposé, c’est la pilule, et je commence à avoir envie de me résigner…
    Bref, je voulais vous demander : peut-il y avoir des interférences entre plusieurs produits ?
    Si par exemple, je prends de la Belladona, du Sulfur Iodatum et un draineur (comment choisir ? Il y en a beaucoup !), ça pourrait convenir ?
    On m’avait aussi conseillé l’huile d’onagre, avez-vous un avis sur la question ?

    Un immense merci pour ces conseils et votre présence en commentaires à ton père et toi, c’est vraiment très gentil et super aidant.
    Dans l’idéal, j’aimerais consulter mais j’ai de tels horaires en ce moment que le premier rendez-vous qu’on m’a proposé est dans 3 mois, et j’ai pas le courage d’attendre aussi longtemps…

  • chapuy lydia
    avril 18, 2016

    bonjour
    j’ai l’habitude de me soigner avec l’ homéopathie depuis jeune et je m’en sert aussi pour soigner mes enfants…mais mon problème d’acné est toujours là à 32 ans et je commence a ne plus le supporter!
    il est localisé essentiellement au menton en bouton rouge très dur qui finissent blanc, puis les marques restent longtemps après.
    Je n’ai pas de contraception.
    J’aime les laitages, la charcuterie et le chocolat cela vient peut être de là ..
    Voilà si vous pouvez m’aider…merci beaucoup..

    • marie
      mai 3, 2016

      Hello !
      Le mieux est de consulter un homéopathe 😉

  • Déborah
    août 1, 2016

    Bonjour!! je découvre à peine l’article même si je connais ton blog car à 24 ans des boutons apparaissent pour la première fois de ma vie et en quantité!!!!! l’horreur hahaha

    En réalité ce ne sont pas de boutons d’acné, ils ne sont pas rouge ni douloureux et sont exclusivement focalisés sur les joues jusqu’aux bas des oreilles. Je pensais donc que ce serait peut être dû au laitage, du coup j’ai tout arrêté et ils rapetissassent vraiment!! Penses tu, ou est ce que ton papa pense que, à k’endroit où j’en ai, ça pourrait être dû à une allergie ou intolérance au laitage et/ou gluten? J’ai également limitée voir stoppé le gluten quelques temps

    Merci beaucoup et ton blog est juste top!!! 🙂

    • marie
      août 2, 2016

      Coucou Déborah !
      C’est vraiment compliqué de te répondre comme ça, à distance, sans te voir. Je te conseille d’aller consulter un homéopathe 😉
      Bises et bon courage !

  • Juliette
    août 21, 2016

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant…
    Cependant, je me demandais quel remède on pouvait utiliser pour une acné médicamenteuse suite à un traitement à la cortisone (8mg)
    Les boutons sont gorgés d’eau et non de pus.

    Merci d’avance,

    • marie
      août 22, 2016

      Coucou Juliette ! Je n’ai pas les compétences pour te conseiller mais je t’invite à prendre rendez-vous avec un homéopathe. Il pourra sûrement t’aider !
      Bises et bon courage !

  • oceane
    janvier 14, 2017

    Beaucoup Marie pour cette article et merci à toi et à ton papa de répondre aux commentaires car grâce à cela j’ai réalisé c’est que cela fait un mois que je draine mon organisme à coup de d’Effizinc + bardane + pensée sauvage ( gélules de chaque par jour) et je pense que cette automédication doit être complété par de l’homéopathie. J’ai une acné cosmétique selon mon dermatologue mais à force d’une séance tous les 3 mois depuis plus de 2 ans pour enlever les comédons qui refusent de partir, mon visage est non seulement couvert d’acné mais aussi de cicatrice très rouge/rose mais non douloureuse ! Ce dernier m’a donc conseillé Roaccutane chose que j’ai bien entendu refusé car pour moi c’est la solution de l’extrême alors je place donc mes derniers espoir dans l’homéopathie.
    Je pense compléter ma cure actuel avec de l’Asteria Ruben + Sulfur lodatum.
    et même y rajouter un draineur comme chélidonium et de Lappa Major. Qu’en penses tu ?

    • marie
      janvier 16, 2017

      Coucou Océane,
      Je ne peux que te conseiller d’aller consulter un homéopathe. Il n’y a que de cette manière que tu pourras avoir un traitement qui te correspond 😉

  • Anne-So
    mars 26, 2017

    Bonjour,
    Comment trouve-t-on un bon homéopathe?
    J’étais suivi par un généraliste-homéopathe enfant. Et dans mon souvenir, il m’a plus souvent prescrit d’antibio que de l’homéo…
    Je suis dans le cas de nombreux témoignages ici. Acné sur le menton. Poussée le lendemain de l’ovulation et dès le 2 ème jour des règles.
    Il me faut trois mois pour voir la cicatrice disparaître. J’ai l’impression d’avoir un menton « dalmatien »!!!
    Ras le bol!
    Anne-so

    • Rouvière
      avril 30, 2017

      Souvent , les pharmaciens qui délivrent beaucoup de traitement homéopathiques ont de bonnes adresses et peuvent orienter sur quelques médecins homéopathes.

  • Darnier
    mars 31, 2017

    Bonjour,
    Un superbe article et très complet, merci!
    J’ai 28 ans et souffre d’acné hormonal depuis 3-4 ans…
    J’ai une alimentation plutôt saine même sis je m’accorde occasionnelle des excès.
    Je suis sous homéopathie depuis 1 ans bientôt et je ne constate pas d’amélioration, ma medecin ne change pas mon traitement non plus donc je ne sais pas quoi faire… elle m’a prescrit eugenia jambosa 5CH, streptoccoccinum 15CH, staphyloccoccinuM 15CH, pyrogenium 15DH, gelsemium 15CH.
    Qu’en penses tu?
    Chloé

    • marie
      avril 7, 2017

      Hello Chloé ! Je ne peux pas te répondre, il faudrait que tu consultes peut-être un homéopathe différent ?

      • Rouvière
        avril 30, 2017

        Ou d’abord commencer par parler avec son médecin et lui poser les bonnes questions : Pourquoi ça ne marche pas pourquoi ne pas modifier le traitement . Lui parler de la levée de barrage .. si c’est homéopathe de la vieille garde il comprendra …et voir si l’on ne peut pas agir sur le déséquilibre hormonal !

  • KOSTRESKI
    avril 18, 2017

    Bonjour Marie ?
    Je m’appelle Julia, j’ai 24 ans et je suis urbaniste sur Paris. Depuis maintenant 8 mois j’ai développé de l’acné, principalement sur le front alors que j’avais une peau lisse auparavant. Mon front est huileux et très granuleux, pas de boutons blancs mais des microkystes qui ne sortent pas… J’ai du voir une quinzaine de dermatologues et essayé tous les traitements possibles (antibiotiques, crèmes, homéopathie, pilule Jasmine). Cela fait 5 mois que je suis sous Spironolactone, apparemment c’est très utilisé aux États-Unis contre l’acné mais bon personnellement ça ne me fait rien… La dermatologue m’a alors parlé de Roaccutane… Et j’avoue que là je suis à deux doigts de commencer car je pleurs tous les jours je crois depuis 8 mois et ce n’est plus vivable… Je rêve de retrouver ma peau de bébé, j’ai du mal à comprendre ce qui a pu se passer dans mon corps pour que je développe ça, et surtout que les traitements ne fonctionnent pas… la prise de sang hormonale ne montre pas de dérèglement…
    Cela fait 1 mois que j’ai commencé l’homéopathie (j’ai consulté un spécialiste) avec l’ordonance suivante :
    3 granules matin et soir du lundi au samedi de :
    – Calcera picrata 7ch
    – Arsenicum iodatum 5ch
    – Kalium iodatum 5 ch
    Et un dimanche sur 2 soit Selenium 9ch soit Natrum muriaticum 9ch.

    Pour le moment zéro résultat. Toujours un visage rouge, enflammé et granuleux… Combien de temps peut-on voir les premiers résultats ? Que penses-tu de cette prescription ? Car je ne retrouve pas tous les noms que je prends dans tes conseils… Penses-tu que l’homéopathie peut fonctionner même si la Spironolactone et les antibiotiques n’ont rien donné ?

    Je te remercie par avance ?

    • Rouvière
      avril 30, 2017

      Bonjour Julia,
      Beaucoup de questions dans ton message . En qualité de papa de Marie et accessoirement de médecin homéopathe , je vais essayer de t’éclairer .

      Déjà , bravo : Urbaniste est un très beau métier et à Paris il doit y avoir du boulot !

      Premier élément qui m’interpèle : « Depuis maintenant 8 mois j’ai développé de l’acné… » Cela veut dire qu’il n’y en a jamais eu avant ?
      Que s’est il passé il y a 8 mois ? un déménagement ? une rupture? un évènement marquant ? C’est une question importante qui peut permettre de comprendre pourquoi le traitement actuel est peu efficace et trouver le bon traitement .
      La spironolactone est un diurétique anti aldostérone … C’est lourd comme traitement … Mais peut-être que le médecin qui l’a prescrit avait une bonne raison de le prescrire , en particulier rétention hydrosodée ( oedème) et peut être aspect d’imprégnation androgénique .
      S’il existe des signes de rétention hydrosodé, le traitement peut s’orienter en homéopathie sur Natrum Muriaticum par exemple ( ce qu’a déjà proposé le médecin consulté). S’il existe des signes d’imprégnation androgénique, on s’orientera sur par exemple, le Houblon ( Humulus Lupulus ).
      Donc , d’abord je creuserais à la recherche du facteur déclenchant …trouver ce facteur devrait permettre de trouver solution à ton problème .
      Sur la question du Roaccutane, c’est un traitement très lourd qui doit être réservé aux acnés généralisés et invalidants . Il peut avoir une utilité dans des cas très précis mais traiter un acné par le Roaccutane revient à écraser une mouche avec un rouleau compresseur! C’est un traitement qui n’est pas sans risque et qui nécessite une surveillance biologique sérieuse (risque hépatique essentiellement!)
      Le traitement actuel parait très cohérent et mérite d’être suivi … mais peut être ajusté ..
      J’espère que ces petites précisions pourront t’aider dans l’amélioration de ta peau.
      Mais, à la lecture de ton message je reste optimiste sur une évolution positive de ton problème.

      Bon courage

      Pierre

  • Del124
    avril 28, 2017

    Bonjour Marie,

    je vois qu’il n’y a pas eu de commentaire depuis très longtemps sur cet article. Je tente ma chance.

    Alors voilà ma situation. Je souffre d’une acné purement hormonale. les dégâts sont terribles au moment d l’ovulation puis quand les règles arrivent. De plus, j’ai un adénome hypophysaire depuis plusieurs années. je suis suivi par un endocrinologue et je prends un traitement toutes les semaines.

    Il y a trois semaine environ, je me suis intéressée au méthode naturelle pour soigner mon acné. Depuis deux ans, je n’utilise que des produits naturelle et bio pour les soins quotidiens. je fais des réactions à tous les produits en magasin, ma peau est hyper sensible. Quant à l’alimentation, elle est équilibré et saine, je limite au maximum la mal bouffe mais bon on craque tous pour un mc do une fois de temps en temps.
    J’ai commencé à prendre des gélules de bardanes et de pensées sauvages. ET en lisant ton article j’ai essayé de prendre de l’homéopathie. Etant donné le moment où apparaissait les boutons, j’ai écouté ton papa et j’ai commencé eugenia jambosa. Le résultat à été très rapide, je vois déjà une nette amélioration. Les boutons ont été moins enflammés et avec les masques à l’argile ma peau redevient peu à peu lisse. depuis deux ans que je me bats avec ça, je n’ai jamais eu un tel résultat. Je me posais quelques questions:
    -pendant combien de temps faut-il prendre le traitement homéopathique et les gélules bardane/pensée sauvage?
    -pour aider la peau à cicatriser et a se régénérer quel homéopathie peut aider?

    En tout cas un grand merci pour cet article qui je pense à aider beaucoup de monde. Et encore une fois les méthodes naturelles sont bien plus efficaces que les crèmes bourrées de cochonnerie et qui nous détruisent la peau.

    • Rouvière
      avril 30, 2017

      Bonjour,

      Heureux de voir que l’Eugenia Jambosa est efficace dans ton cas .

      La pensée sauvage et la bardane est une très bonne option comme drainage de la peau , on peut aussi penser à l’hydrocotyle. Par contre, je ne suis pas fan des plantes en gélules et préfère les autres formes , en particulier les infusions !
      En effet , les gélules sont fabriquées surtout avec de la gélatine de porc ou de poissons (pas bon pour les vegans , et si on peut éviter on évite !).
      En ce qui concerne les masques , les crèmes , les pommades , il faut ne pas en abuser. La peau est un organe qui permet l’élimination de beaucoup de toxines , il faut l’aider à se drainer et non pas l’empêcher d’agir par des traitements locaux !
      L’acné conséquence d’un déséquilibre hormonal est souvent bien amélioré par l’homéopathie .
      Et oui , il faut une bonne alimentation …et éviter les Mac d’O !

      Pierre

  • Marie
    mai 28, 2017

    Bonjour Marie,

    Cet article est très intéressant ; merci mille fois à ton papa pour ses explications pédagogiques !
    Je suis également une adepte de l’homéopathie surtout pour les allergies.
    Pour ma part, je n’avais pas d’acné avant l’âge de 22 ans, et puis, j’ai pris la pilule pendant 10 ans… Dès son arrêt, j’ai développé de l’acné… Après 1 an et demi d’alimentation très équilibrée et une routine beauté spécifique, elle a fini par régresser et disparaître, pour revenir par pousser au niveau du menton et du dos, sans en comprendre la cause…
    Grâce à tous les conseils de ton papa, je vais essayer le traitement indiqué plus haut. Dommage qu’il consulte un peu trop loin…
    Avec tous mes remerciements,
    Marie

    • marie
      juin 3, 2017

      J’espère que tu trouveras rapidement une solution ! Courage 😉

  • Maëwenn
    juillet 18, 2017

    Bonjour Marie,
    Merci mille fois pour ce superbe blog?!!!( remercie aussi ton papa pour ses conseils)
    J’ai tout de même une petite question:
    Quel dosage de sélénium est le plus efficace ?

    -Celui de ton père :
    Sélénium 5ch, 5 granules matin et soir.

    -celui du site médicament.com:
    Acné juvénile et comédons sur une peau grasse: 5 granules de Selenium Metallicum 15 CH 3 fois par jour.

    Pourquoi ce ne sont pas les mêmes dosages et ch??
    Merci d’avance…
    Bisous?

    • Rouvière
      juillet 18, 2017

      Bonjour Maëwen,

      Heureux de voir que mes conseils t’apportent des bienfaits!

      Je vais essayer de t’expliquer ma manière de déterminer les dilutions en un minimum de mots :

      En principe , plus tu utilises des hautes dilutions plus tu as un impact en profondeur .
      Par exemple : avec Arnica Montana utilisé pour traiter les suites de coups et de traumatisme : tu veux traiter un petit hématome localisé, tu utiliseras Arnica Montana 5CH, par contre pour un traumatisme psychologique ( choc émotionnel) tu utiliseras de l’Arnica Montana à 15 ou 30 CH !
      Quand je veux avoir une action de drainage , j’utilise des basses dilutions .
      Ensuite il y a les principes ayant des actions physiologiques ou hormonales , en fonction de la dilution on a une action freinatrice ou stimulante …Mais ce n’est pas notre propos ici .
      En matière d’acné , j’utilise pour le sélénium des basses dilutions , voire même du sélénium en oligoélement ( par exemple Granions de Sélénium )!

      Je ne sais pas si j’ai été suffisamment clair ?

      Je reste disponible pour éclairer !

      Pierre

  • Maëwenn
    juillet 21, 2017

    Bonjour Pierre,
    Merci pour vos précieux conseils qui m’ont beaucoup aidée !
    Ne vous inquiétez pas je vous est comprise.
    Bises,
    Maewenn

  • Mmang
    août 26, 2017

    Bonjour !

    Je découvre ton blog et ce super article ! Très intéressant, mais qu’en est-il de l’acné rosacée : existe-t-il aussi des granules pour ce problème ?

    Merci beaucoup !

  • Lana
    septembre 29, 2017

    Bonjour
    Depuis 2 semaines je suis un traitement homéopathique associé à une routine de soins naturels (cela depuis plus d’un mois). Je vois enfin des changements !
    J’ai eu une question concernant le drainage de 3 semaines ? Je dois arrêter après les 3 semaines ?
    Ou puis-je continuer ?
    Ou bien un arrêt de x temps puis reprendre ?
    Merci beaucoup
    Lana

    • Pierre
      septembre 30, 2017

      Bonjour Lana ,

      Le drainage est un préalable indispensable à tout traitement homéopathique des maladies, en particulier des maladies chroniques .
      Nos ainés parlaient de « drainage des émonctoires » . Les émonctoires sont les organes qui participent à l’élimination des toxines et des déchets de l’organisme .
      Ces organes sont essentiellement le rein , le foie, les intestins, la peau, les poumons .
      Par habitude , beaucoup d’homéopathes proposent des cures de drainage de 3 à 4 semaines car on estime que c’est un délai nécessaire mais suffisant pour un bon drainage.
      On peut aussi drainer les émonctoires l’un après l’autre si l’on estime que ça va améliorer l’efficacité du traitement .

      J’espère avoir répondu à ta question

      • Lana
        octobre 14, 2017

        Bonsoir Pierre et merci beaucoup pour votre réponse .
        J’en profite pour vous décrire mon problème en quelques lignes je vais essayer 😉

        J’ai développé de l’acné dès l’âge de 12 ans puis Roaccutane vers 14 ans. Ensuite, periode de 6/7 ans sous pilule, RAS. A 22 ans, j’ai arrêté la pilule. A l’époque j’habitais dans le sud, une peau parfaite.

        A 24 ans j’ai déménagé à Paris, les premiers mois ça allait que quoi quelques boutons qui m’avait fallu un peu de Differine. 1 an après (retour d’été), beaucoup de boutons et direction le dermato: traitement antibiotiques et Différine, efficacité maximale plus de boutons.
        J’ai donc terminé ce traitement en février 2017.

        Au début de l’été, je décide de supprimer tous cosmétiques conventionnels et passe au 100%. Je pense que je fais un peu n’importe quoi au début puis utilise une huile protectrice soleil sur mon visage… Erreur !
        Depuis j’ai beaucoup de boutons au niveau des tempes, joues et mentons. Ils ne sont pas purulents, beaucoup de microkystes et de points noirs ainsi que des petites marques rouges. Au toucher ma peau est très granuleuse. Ma peau est mixte, assez sensible. Le matin quand je me réveille ma peau est magnifique (puis les imperfections apparaissent au fil de la journée).

        J’ai commencé un traitement homéopathique depuis 1 mois mais celui ci vient d’être modifié:
        – Lachesis 5CH (avant je prenais Eugenia Jambosa mais j’ai l’impression que mes boutons s’améliorent avec l’arrivée de mes règles)
        – Sulfur Iodatum 5CH
        – Kalium Bromatum 5CH
        – Hydrocotyle 5CH
        – Ferrum Phosphoricum 5CH

        Le mois dernier j’ai effecuté un drainage avec Lappa Major et Raphanus Niger. associé à Eugenia Jambosa + Sulfur iodatum + Kalium Bromatum.
        J’ai supprimé les produits laitiers, limite ma consommation de gluten et mange très peu de viande. Je fais également du sport (cardio et yoga)…

        Qu’en pensez-vous ?
        Je désespère de cette peau indomptable .
        Connaissez vous de bons homéopathes à Paris ?

        Un énorme merci par avance !!

        • Pierre
          octobre 14, 2017

          Bonjour Lana,
          Je ne peux donner que des conseils généraux. Effectivement, trouver un homéopathe sur Paris serait une bonne solution.
          J’ai l’impression à la lecture de l’historique qu’il y a une variation saisonnière (aggravation à l’automne ? ) qui peut orienter un homéopathe dans un traitement plus précis .
          Le traitement actuel me parait parfaitement cohérent avec la situation et je pense qu’il ne faut pas désespérer. De plus , si la peau est parfaite au réveil, c’est qu’il n’y a pas de cicatrices. L’apparition des imperfections au fil de la journée mérite également d’être soulignée!
          Quelquefois , dans ce genre de problèmes un peu résistants , j’associe un traitement par oligoéléments , en particulier, du sélénium .
          Pour trouver un bon homéopathe , souvent le plus simple est de demander à un pharmacien qui délivre des produits homéopathiques. ils sont souvent de bons conseils pour bien orienter.
          A la vue de ce récit, je reste confiant pour une future amélioration de ce problème!

          Gardons courage , on y est presque !

          Pierre

  • Léa
    octobre 25, 2017

    Bonjour,

    Je rencontre une irruption de boutons depuis plusieurs mois (6), localisés principalement côté droit du bas du visage de l’oreille jusqu’a avant le menton, ça ne monte pas vraiment sur toute la joue et quelques autres boutons sur le côté gauche mais moindre. de base j’ai une peau mixte déshydrater pores serrer pas de sébum qui s’éccoule, je suis végétalienne et je mange sainement la plupart du temps. Je suis désespérée car je n’ai jamais eu d’acné avant ça ! Ni adolescente. J’ai 21 ans, je vis à la campagne.

    En réfléchissant mon acné est apparue il y a environ 6 mois, je ne connais pas la cause exacte. Au début c’était un bouton par ci par la sur le côté droit et puis plusieurs, rouges et qui me font mal, très enflammés, que je sens sous ma peau aussi , cela doit être des petits kystes. J’ai essayer les HE et HV, rien à vraiment cesser. J’ai des marques, et les boutons reviennent toujours. C’est vrai qu’a un moment tous les week-end c’était apéros avec les amis et je ne faisait plus attention à mon alimentation. Je pense que mon organisme me le fait payer aujourd’hui. Cela fait pourtant 3 mois que je suis repartis sur des bases saines, fait maison, légumes, fruits (bio local), boire 1L d’eau à 1.5L par jours. Je fait attention à ma consommation d’alcool le wk cela fait presque 1 mois que je n’ai rien bus. J’ai lu votre article, je n’ai pas trouver d’homéopathe près de chez moi. Je suis donc aller à la pharmacie demander ce que vous prescrivez pour drainer, il n’avait que raphanus niger en 9CH ce que je prend tous les jours (3 billes). De plus je combine avec une cure d’oligo éléments de Fer (pour la perte de cheveux en cette période) et de Zinc, la pharmacienne m’a dit de faire 1 mois d’arrêter et de reprendre sur 1 mois, êtes-vous d’accord avec ça ? Ou devrais-je faire une cure de 2-3 mois ?

    Faites-vous des consultations à distance ? Je ne sais plus quoi faire, sachant que j’ai vraiment de gros boutons rouges qui me font mal, qui me laisses des cicatrices et qui reviennent toujours au même endroits, donc je ne guéris jamais. Rien sur le front, pas beaucoup sur le côté gauche, tout sur le côté droit. Lié au foie ? Je pense que je dois détoxifier ou faire quelque chose en interne mais quoi ? Il paraît que l’argile verte dilué dans de l’eau le matin a jeun est efficace, est-ce vrai ? Certaines personnes disent que l’homéopathie est un traitement long sur 6 mois, on ne peut pas guérir plus vite ?

    Un grand merci d’avance, et merci pour cet article tellement rassurant.

    • Pierre
      octobre 26, 2017

      Bonjour Léa,

      Ton message est riche en renseignements pour un homéopathe et certains signes me laissent penser qu’il y a probablement des traitements plus ciblés pour ton cas personnel!

      La perte de cheveux que tu indiques et la « congestion » de ton foie par des abus alimentaires, la localisation des éruptions sont des éléments qui peuvent orienter sur quelques médicaments précis !
      L’apparition brutale , il y a 6 mois uniquement sur le coté droit m’interpelle aussi !
      Il n’est pas possible, malheureusement de donner des consultations à distance , je ne peux que donner des conseils généraux !
      Il faudrait une observation beaucoup plus détaillée pour te proposer un traitement « sur mesure ».
      Cependant, à la vue des éléments que tu as donné, je peux te conseiller d’ajouter à ton traitement SEPIA 9CH 2 fois par jour … je pense que ta pharmacienne te le délivrera sans problème ! Sépia semble bien correspondre à ce que tu décris …

      Il ne faut pas désespérer … il y a une solution à ton problème .
      Courage !

      • Léa
        octobre 27, 2017

        Merci beaucoup de votre réponse, je vais aller acheter ça, si je prends SEPIA 2x par jour, à quel moment dois-je le prendre exactement ? A jeun le matin avant le déjeuner et avant le dîner ? Combien de granules ? Sur 3 à 4 semaines ?

        Je comprends que vous ne puissiez faire de consultation à distance, il est parfois difficile de trouver des médecins compétent qui ne cherche pas à vous dirigez vers des traitements lourds…

        Merci encore,

  • Charlie
    octobre 30, 2017

    Purée!!!! comment ça se fait que je n’ai pas vu ton article plutôt?
    Un gran merci à pinterest de m’avoir conduite tout droit ici.
    Je souffre depuis un millénaire au moins. J’ai vu des tas de spécialistes qui m’ont pumé pour certains et je reviens toujours au même point de départ.
    Au bout de plusieurs années, j’ai abandonné le chemin des cabinets et j’ai déversé toute mon énergie dans les cosmétiques sans trop grand résultat.
    Je me suis lassée et j’ai décidé de subir en silence. Aujourd’hui ma peau est limite massacrée (je pense avoir recours à la chirugue esthétique …) et le pire c’est que j’ai toujours de l’acné et pas des moindres.
    J’ai fait une crise atroce il y a quelques mois ce qui m’a un peu obligé à pousser la porte d’un cabinet de dermatologie. Mais cette fois-ci j’ai décidé de me documenter et de mettre toutes les chances de mon côté, d’explorer toutes les causes possibles et imaginables : acné et activité sportive, acné et alimentation, acné et l’homéopathie, etc.
    Et je suis tombée sur ton article. Quelle chance!!!
    J’ai l’espoir de pouvoir en rediscuter avec toi très prochainement.
    Merci à toi et à ton papa ^^

  • Naelle
    octobre 31, 2017

    Bonjour mademoiselle..
    je me sens moins seule à la lecture de cet article.

    Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours eu de GROS soucis d’acné.

    Etant ado c’était atroce, j’en ai énormément souffert, une acné sévère avec des boutons enflammés, douloureux et qui laissaient des traces disgracieuses.. Autant vous dire que mon estime de moi même en avait pris un sacré coup entre les complexes la honte, les moqueries et le dégout des autres ..

    L’androcure n’avait rien donné et m’a fait prendre 10 kilos..

    Après plusieurs traitements, j’ai tenté Roaccutane (à l’âge de 17 ans) J’ai eu de très bons résultats sauf que deux ans après rebelotte ! donc re Roaccutane

    à l’âge de 21 ans, je commence à prendre la pilule (Jasminelle) mes soucis rentrent dans l’ordre mais à l’âge de 30 ans (il y a 1 an) je décide d’arrêter la pilule et d’opter pour un stérilet. Envie de laisser mon corps au repos, et de cesser de me bourrer d’hormones!
    Après l’arrêt pilule il m’a fallu 10 mois pour retrouver un cycle normal avec des règles qui se déclenchent naturellement chaque mois..
    et dans l’éventualité de faire un bébé bientôt il est hors de question que je reprenne la pilule. Le souci c’est que depuis l’arrêt pilule tout mes soucis sont de retours, mon acné is back comme si j’avais 14 ans et ma pilosité a doublé ! Bilan hormonal normal…

    J’ai rendez vous chez une dermato lundi mais j’ai peu d’espoirs..

    Si vous avez des conseils à me prodiguer .. J’ai pris note de votre « routine homéopathique » mais qu’est ce qui serait plus adapté à mon cas ?
    Même en ce qui concerne la cosmétique je ne sais plus comment prendre soin de ma peau qui est à la fois acnéique ET très déshydratée .. Et je sens bien que tout les produits hydratants que j’utilise sont comédogènes, et les produits matifiants me donnent un aspect sec et disgracieux..
    J’ai 31 ans et l’impression d’être revenue à la case départ.. : -(

    Merci infiniment !!!

  • Samsung
    novembre 12, 2017

    Bonjour j’aimerais savoir quel granules prendre pour les tremblement du au tress j’ai tout les muscle du corp qui saute et parfois des quelque tremblement avant de m’endormir
    Le homéopathie que j’ai étais vois ma prescrit
    Du D-stress 4 le matin au au petie déjeuner
    50 goûte diluée dans un vers d’eau 3 fois part par jour et un cocculus indices 15ch pendant la première journée du traitements et aussi un Arsenicum album 30 ch pour la 2ème journée et bellis peremis pour la 3 ème journée 15ch et un arnica montana pour la 4eme journée 30 ch

    Et 8 boite de granules a prendre 3 fois part jour

    2 Aconitum napallus 15 ch

    2 gelsemium 5ch

    2 Cyclamen 5ch

    2 physostigma venebosum 5ch

    Tout ça a diluée sous la langue

    Je j’aimais terminer le traitement cart je voyer pas d’efficacité et j’aimerais savoir combien de temps dur une cure de granules
    Et comment bien les prendre pour recommencer

  • Laura
    novembre 27, 2017

    Bonjour,

    C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai lu cette article…
    Je m’intéresse depuis quelques temps à l’homéopathie afin de soigner mon acné, malheureusement étudiante en histoire, je n’ai pas les moyens de me payer une séance même si j’aimerais beaucoup…
    Mon cas est le suivant :
    Depuis que je suis adolescente, j’ai de l’acné, toujours localisée sur le front, le bord des cheveux et le menton. Associé à une peau grasse et luisante. Cette acné semble souvent causée par des points noirs, dont je n’arrive pas à me débarrasser…. J’ai aussi développé par la suite des micro-kystes douloureux mais qui ne percent jamais. Aujourd’hui à 22 ans, cela n’a pas trop évolué en 10 ans, les dermatologues ont ils me semblent agravés l’état des choses.
    J’ai une alimentation saine, avec quelques excès, je fais de l’exercice, je bois beaucoup, je n’utilise que des cosmétiques naturels et bio depuis 3 ans. Mon acné était là avant que je prenne la pilule à 16 ans.

    Je me demande si cela ne viendrait pas d’un problème digestif, héréditaire. J’ai une digestion lente et compliquée parfois, je pense que je devrais détoxifier tout ça. Ou changer aussi peut être de contraception.

    Je ne sais que faire…
    En espérant que vous verrez ce message, appel aux secours !
    Merci beaucoup pour l’article et les conseils !

    Bonne soirée,

  • Hillah Lau
    décembre 29, 2017

    Votre article est très intéressant. Merci de partager vos connaissances !

    J’ai initialement fait de l’acné à l’âge de 12 ans (il y a donc 18 ans), puis par la prise de l’anovulant, cette acné a été contrôlé jusqu’à l’âge de 27 ans.

    Les microkystes sont principalement situés au niveau du front et quelque peu au niveau des tempes, du nez et du menton. Je consulte un homéopathe depuis 6 semaines et prends du Bambusa arundinacea 3LM, deux fois semaines depuis. Ce remède a été choisi en fonction de l’ensemble des autres symptômes et traits suivants :

    – Transpiration excessive visage et crâne
    – Sebum visage et crâne
    – Eczéma aux mains
    – Perte de cheveux
    – Kératose sébhorréique
    – Sécheresse oculaire
    – Libido excessive
    – Peu tolérante
    – Perfectionniste
    – Manque de support
    – Peur de l’abandon

    Le remède que je prends n’est pas cité parmi la liste que vous nous avez fourni et semble peu utilisé dans les cas d’acné. Est-il, selon vous, adapté à ma situation ?
    Je n’ai pas d’amélioration de mes symptomes mais j’ai eu quelques nouveaux symptomes au départ qui semblent s’être dissipés dans les dernières semaines. Mon homéopathe m’a conseillé de continuer le traitement.

    Merci !

    • Rouvière
      janvier 2, 2018

      Bonjour Hillah Lau,

      Je vais rester humble , je ne sais pas tout ! Je ne connais pas la totalité de la matière médicale homéopathique qui est infinie ! Je n’ai pas l’habitude d’utiliser Bambusa qui est le nom latin du bambou ! Si mes souvenirs sont bons, il est souvent utilisé dans les problèmes rhumatologiques et de déminéralisation mais doit pouvoir s’utiliser comme draineur. et je pense que dans ton cas , ton homéopathe a dû le prescrire dans cette indication . Il a donc raison de persister .
      En homéopathie , il y a les grands médicaments qui ont des actions à beaucoup de niveaux : cutanés , ORL , hépatique , neurologique , rhumatologique, etc… , on appelle ces médicaments des polychrestes ( ex: nux vomica , sépia, pulsatilla … ) et puis il y a les « petits » médicaments qui ont des actions spécifiques , Certains homéopathes ont ainsi leur petites habitudes et leurs petits médicaments , qui sont sont très utiles pour des indications bien précises.

  • kempinaire
    janvier 3, 2018

    Bonjour, j’aurai aimé savoir en combien de temps est ce qu’on peut voir les résultats?

    • Pierre
      janvier 4, 2018

      Bonjour,

      Malheureusement je n’ai pas de réponse à cette question . Chaque traitement est adapté à un individu et le traitement efficace pour les uns ne le sera pas pour les autres! L’homéopathie aborde l’individu dans sa globalité et non sur quelques signes !
      Il y a plusieurs facteurs qui entrent en jeu dans les voies de la guérison . Comme je l’ai déjà évoqué , il faut souvent préparer le terrain par la « levée de barrage » et le drainage pour rendre le traitement plus efficace. L’hygiène de vie et les habitudes alimentaires peuvent jouer aussi .
      Le tabac par exemple peut gêner le traitement. La nicotine s’élimine entre autre par la peau et aggrave certaines maladies de peau , donc l’arrêt du tabac sera indispensable pour améliorer la peau .
      De même , chez les grands consommateurs de sucreries: Les personnes qui ont fait l’expérience de supprimer les apports en sucres rapides ( en particulier le saccharose ) ont l’état de leur peau s’améliorer et s’éclaircir … donc il est important également de se pencher sur l’hygiène alimentaire.
      Tout ça pour dire que beaucoup de facteurs entrent en jeux dans le développement de l’acné et de nombreuses maladies de peaux et qu’on ne peu pas établir de délai pour une amélioration !

  • EA_31
    janvier 3, 2018

    Bonjour Marie, Bonjour Papa de Marie,

    Merci pour cet article ! Je me suis rendue compte que Phosphoricum Acidum baissait mon acné alors qu’on me l’avait prescrit pour totalement autre chose, je ne suis pas un sujet maigre mais j’en ai donc racheté pour voir un peu et puis je suis tombée sur votre article, je vais donc commencer le drainage des émonctoires avant de m’aventurer dans le traitement des cicatrices. Aujourd’hui, je qualifie mon acné de moyenne, après quelques mois de kystes qui me faisaient très mal et des années d’acné, j’ai l’impression de trouver le chemin de la guérison.
    A part ça, je suis déçue de ne pouvoir vous consulter Monsieur car vous avez l’air d’être un médecin plein de professionnalisme et de bienveillance ce qui donne confiance et nous rassure !
    Merci à vous deux

  • Pierre
    janvier 4, 2018

    Merci de vos gentilles remarques! Heureusement , en France il y a plein de médecins bienveillants et surement plus compétents que moi !
    Phosphoricum acidum est un médicament que j’utilise souvent pour les tableaux d’épuisement nerveux et intellectuels : souvent chez les étudiants en fin d’année scolaire , avant les examens! Il peut être effectivement très utile dans certaines infections atones ou inflammatoire , comme certaines formes d’acné .
    Si Phosphoricum acidum vous améliore sur d’autres points il est possible que vous soyez tombée sur le médicament de votre type sensible , qui est probablement phosphorus !
    Il faut alors remercier celui qui vous l’a prescrit et que l’on suive ses conseils !
    Heureux de vous savoir améliorée !

  • Coraline
    février 12, 2018

    Coucou,
    Tout d’abord merci pour cet article super intéressant.
    Mon soucis, c’est qu’à 24 ans, je suis toujours sujet à l’acné.
    Mon dermatologue m’a donné le gros traitement Curacné. Ça a été l’horreur avec les effets secondaires. Méga fatigue, douleur musculaire, déprime, …

    Je voudrais essayer l’homéopathie pour avoir un résultat sans les lourdes contraintes des effets secondaires. Y a-t-il des effets secondaires dans le même style ?

    Merci encore pour ton article !

    • Pierre
      février 12, 2018

      Bonjour Coraline ,

      En principe , non pas d’effets secondaires mais par expérience quelquefois on a des effets inattendus , par exemple une aggravation temporaire des lésions qui terrorisent souvent les patient(e)s . Avec de l’habitude , on réajuste le traitement , quelquefois uniquement en modifiant la dilution ( les fameux CH ! ) .
      Le Curacné est effectivement un médicament à manier avec beaucoup de précautions et réservé aux spécialistes en dermatologie, il nécessite une surveillance hépatique sérieuse et une contraception : car il ne faut surtout pas être enceinte avec ce produit … Il est réservé aux acnés sévères… Il faut déjà essayer d’avoir une bonne hygiène de vie : bonne alimentation , éviter les toxiques comme le tabac , réduire les sucres rapides type saccharose , et trouver un bon médecin homéopathe ou débuter par les petites astuces proposées dans cet article !

  • Sandrine CREINIER
    février 16, 2018

    Bonjour

    J ai 17 ans et beaucoup de boutons tendance rouge sur le côté du visage et sur les joues
    Je prends soin de mon visage en faisant des masques 2 fois par semaine et en nettoyant tous les soirs mais rien n y fait que me conseillez vous comme traitement homéopathique. Merci par avance

  • lecomte melanie
    avril 16, 2018

    Bonsoir, souffrant d’acné hormonale principalement localisée sur le menton et cou, et souhaitant y remédier naturellement, j’ai démarré il y a 3 jours après lecture de votre article, un traitement alliant Eugenia Jambosa, Calcarea sulfurica, Hydrocotyle asiatica, Sulfur iodatum et Arnica montana. Les prises sont identiques à celles indiquées dans votre article. Ce matin , j’ai noté des petits boutons sur la poitrine, ventre et dos. Ces petits boutons ressemblent à des petits boutons de chaleur. Il y a -t-il un lien avec la prise d’homeopathie indiquée ci avant? avez vous un conseil à me prodiguer?
    Bien à vous, Mélanie

    • Pierre Rouvière
      avril 20, 2018

      Bonjour Mélanie ,

      Il n’est pas possible de donner des indications précises pour un cas particulier !
      Je ne pense pas qu’il puisse y avoir une relation entre les boutons de chaleur et le traitement mis en place !
      S’il s’agit bien de boutons de chaleur il faudra juste laisser le plus à ‘air possible et utiliser un savon très doux ou un pain lavant surgras ( par exemple Avène pour Laroche posay ..etc…)

      et voir comment évolue cette petite éruption …

      Il ne faut pas oublier également l’équilibre alimentaire : certaines erreurs diététiques souvent aggrave les petits problèmes dermatologiques ( et je ne parle pas du tabac !!!) !

      Il faut garder confiance et patience pour la suite !

      Bien à vous

  • CANAYER
    mai 19, 2018

    Bonjour Marie,
    Mercie pour tes conseils.
    Je peux donc prendre sans risque le traitement suivant
    LACHESIS 5CH
    SULFUR 5CH
    ASTERIA RUBENS 5CH
    SELENIUM 5CH
    KALLIUM BROMATUM 5CH
    LICODODIUM CLAVATUM 5CH
    ARCTIUM LAPPA 5 CH et VIOLA TRICOLOR 5CH ?
    Sachant que j’ai de l’ acné sur le visage, le dos, les épaules et le torse, et que ma peau est très grasse et luisante.
    Merci par avance

  • oriane
    mai 25, 2018

    Bonjour à Marie et son papa.
    Cet article est un véritable espoir. Je vais essayer les traitements en automédication d’abord, mais j’aimerai savoir si vous avez des adresses de confrères aussi bon que vous à paris ou en ile-de-france?
    Si d’autres personnes ont des adresses je suis preneuse.
    Merci encore

  • Maitena
    mai 27, 2018

    Bonjour,

    Tout d abord, super blog et super article.

    Voulant mettre fin mon acne apres l arret de la pilule a 30 ans passé , j ai lu, passé du temps sur des blogs, cherché, lu, refléchi …

    J ai depuis adopté une alimentation sans sucre, une nouvelle routine beauté, trouvé certainement la cause de mon acné et choisi des solutions naturelles pour m en sortir.

    Cela fait quelques semaines et je vois la difference !

    J avais une question pour le papa. Je prends des gelules de Gattilier, pour reduire l acne hormonale dont je souffre. Depuis plusieurs mois. Ca marche vraiment bien. Il me reste des points noirs disgracieux sur le nez. Puis je prendre de l homeopathie en meme temps que le Gattilier pour m en debarasser ? Je veux aller mieux, me sentir mieux mais je ne suis pas une apprentie sorciere non plus !

    Merci,

    Et encore merci pour l article.

    • Pierre
      mai 28, 2018

      Bonjour Maiténa ,

      Le Gattilier, Vitex Agnus Castus est réputé pour son action de régulation de la glande hypophysaire . Il est considéré également comme une progestérone-like. Il permet de traiter des déséquilibres hormomaux, en particulier rapport œstrogène/progestérone . Ça parait un très bon choix dans les suite d’un arrêt de contraception orale. Un traitement homéopathique peut bien sûr être associé !

  • Marie
    mai 28, 2018

    Bonjour,
    Merci pour cet article. Quelqu’un a posé une question concernant l’acné rosacée mais n’a pas eu de réponse, je suis intéressée aussi car j’en ai sur le nez depuis la ménopause. Je surveille mon alimentation et je mets de l’huile de chanvre pour son action anti-inflammatoire mais cela ne suffit pas, j’ai de plus en plus de boutons… Merci pour vos conseils.

  • Nathalie
    juillet 2, 2018

    Bonsoir, merci pour ce super article!!!
    Mais grand besoin de conseils.
    J’ai 38 ans et beaucoup d’acné sur les mâchoires, cou, dos et un peu partout quand même sur le visage.

    Je ne prends plus de pilule depuis 10 ans et j’ai toujours eu se l’acné lorsque je n’étais plus sous pilule. J’ai actuellement un stérilet au cuivre.

    Apres bb 2, ca a empiré… et la localisation est donc celle citée si dessus.

    J’ai essayé d’arrêter le gluten, sucre… pas de résultats. J’ai detoxifié mon foie, pas de résultat.
    Je prends du gatillier et de la sauge depuis 3 mois, pas de résultats… pfff je suis désespérée :((

    Ma routine cosmétique est bio et non agressive pour ma peau et un peu d’huile essentielle pour limiter la sortie des boutons quand je les sent arriver mais qui n’a pas grande action.

    J’ai des points noirs, des microkystes, des kystes inflammatoires… desfois le bouton me fait mal, ne sort pas à part que l’on dirai un piqure de moustique qui gonfle… mais cela arrive quand même au bout de 15j à me faire une cicatrice.
    J’ai donc le visage rempli de cicatrices marrons et de boutons.
    J’ai l’impression d’avoir un visage multi sorte d’acné.
    Je ne sais pas si mon acné est vraiment hormonale. J’ai des boutons qui poussent avant les regles( qui sont d’ailleurs régulières) mais comme j’en ai tout le temps, je ne remarque pas trop de différences suivant les périodes.

    Je ne voudrais pas prendre de l’homéopathie qui ne serait pas adapté pour moi, c’est pourquoi j’aimerai bien avoir l’aide de votre papa.

    Je suis désolée d’avoir fait si long mais j’ai essayé d’être le plus précise possible pour enfin trouver une solution à ce problème qui me gâche la vie.

    Je vous remercie.
    Nathalie

  • Pierre
    juillet 3, 2018

    Bonjour Nathalie ,

    Il est malheureusement impossible de donner une consultation particulière à distance !
    Par contre, une chose est sûr , l’évolution qui est décrite : aggravation après les grossesses, avant les règles confirment qu’il y a bien un lien entre l’acné et l’activité hormonale… Donc sur ce point , on peut agir . Mais, les causes sont hélas multifactorielles , qu’il serait long de développer ici .
    Il est probable que le traitement homéopathique doit s’orienter vers un traitement de fond avant de s’attaquer spécifiquement à l’acné .. Par exemple , en fonction de l’évolution décrite , je pencherais pour un traitement de fond : si tu es plutôt maigre , je proposerai Tuberculinum 15CH 1 dose par semaine , si tu as tendance à l’enbonpoint : plutôt Tuberculinum résidum 15CH : 1 dose par semaine pendant au moins 6 mois .
    En fonction de l’aspect et de la localisation, il y a beaucoup de traitement possible ..La description est imprécise … mais je pencherais en premier pour Kalium Bromatum 9CH : 5gr /j … ( pour beaucoup de raisons : aggravation aux règles , localisations , aspect kystique etc…, ça semble le bon médicament !)
    Pour te rassurer, un traitement homéopathique inadapté est rarement dangereux , au pire il est inefficace .. par contre un traitement homéopathique adapté est souvent performant et quelquefois avec une action très rapide .

    Voila, Nathalie , j’ai essayé de répondre à ta question de manière la plus précise pour ton cas avec les éléments qui sont donnés .

    Il ne faut surtout pas se décourager … l’évolution en fonction du contexte hormonal laisse présager une amélioration toujours possible !

    Courage!

    Pierre

    • Nathalie
      juillet 4, 2018

      Bonjour pierre,

      Merci beaucoup pour cette réponse tres clair et très rapide.
      J’ai encore une petite question pour le tuberculinum…. je suis plutôt mince du haut mais j’ai tendance à bien prendre au niveau du bas… je n’ai pas vraiment de l’enbonpoint mais je suis remplie de la taille jusqu’au cheville de cellulite fibreuse je pense depuis l’adolescence sans arrivée à m’en débarrasser. Je prends facilement du poids sur la partie inférieure du corps lorsque je ne fais pas attention. Du coup je ne sais pas quel tuberculinum conviendrait le mieux….
      En faisant des recherches, je me suis dit que le residum serait plus adapté à l’acné. Mais l’autre reflète exactement mon profil : épuisée, irritable, saute d’humeur…
      Voilà quelques infos supplémentaires qui pourrons peut être vous aider à me conseiller….
      merci beaucoup!!

      Nathalie

  • Pierre
    juillet 4, 2018

    Bonjour Nathalie ,

    Détails très intéressants pour un homéopathe !

    La tendance à prendre de l’embonpoint sur les parties inférieures du corps , souvent des rétentions hydrosodées évoque un type sensible précis : Natrum Muriaticum !
    Si l’acné a tendance en plus à se former sur la face et en bordure du cuir chevelu .. c’est un médicament à prendre en compte …
    Il est proche de Tuberculinum , et peuvent se compléter ..
    Sans entrer dans les détails , je pense que le terrain qui est décrit est un terrain tuberculinique … on peut donc déjà agir sur le terrain!
    J’associerais bien volontiers Tuberculinum et Natrum Muriaticum !

    Comment ?
    Si vraiment , la présence d’acné sur le visage est importante, avec une tendance à une sécheresse de la peau et des muqueuses, je proposerais d’associer Tuberculinum 15ch : 1 dose une fois par semaine et Natrum Muriaticum 9CH tous les jours .
    Sinon , traitement de terrain : Tuberculinum 15 CH et Natrum Muriaticum 15CH : 1 dose par semaine en alternance .

    A la description qui a été faite, il y a manifestement un terrain tuberculinique . Je ne serais pas étonné si on poussait dans les détails de retrouver dans l’adolescence des épisodes de déprime … et une tendance dans les habitudes alimentaires de se tourner plus vers les aliments salés que sucrés … ce qui confirmerait l’indication de Natrum Muriatium !
    Voila quelques petites précisons pouvant lever quelques doutes .

    Je reste persuadé que nous sommes sur la bonne voie !

    Pierre

  • Nathalie
    juillet 4, 2018

    Rebonjour,

    Oui c’est exactement ça!!! Épisode de déprime à l’adolescence qui perdure encore maintenant… et effectivement je suis beaucoup plus salée qui sucrée!!!!
    Je vais des aujourd’hui aller à la pharmacie.
    Un grand merci pour vos conseils, je vous tiendrais informé de l’évolution.
    Merci beaucoup.

    Nathalie

    • Johanna
      novembre 27, 2018

      Bonjour Nathalie,
      Je me permets de poster ici car j’aimerais beaucoup savoir si tu as observé une évolution de l’acné depuis la prise d’homéopathie suite aux conseils du papa de Marie? J’ai la même acné que toi.
      Merci beaucoup.
      Johanna

  • Nox
    août 22, 2018

    Quelques petites choses me tracassent après la lecture de l’article :

    « Les vétérinaires utilisent l’homéopathie avec succès, surtout pour les chevaux de course… Existe-t-il un effet placebo chez les animaux ? »

    -> Il en existe un, en effet. Quoi que pour être exact, ce n’est pas l’effet placebo à proprement parler mais ce que l’on appelle un effet contextuel qui intervient (notamment l’effet Pygmalion). D’après le site web de l’Union Professionnelle Vétérinaire (02/12/2014) :

    « On pourrait penser que pour nos animaux l’effet placebo ne joue pas. En effet, on peut se poser la question: «Un animal sait-il qu’on le soigne?»

    Il semble que oui!

    L’animal de compagnie occupe une place de plus en plus importante dans la société. Beaucoup de chiens et de chats sont considérés comme des membres de la famille à part entière. Et quand votre compagnon est malade, vous n’êtes pas bien et votre chien ou votre chat le ressent.

    Vous le présentez à votre vétérinaire, qui va le prendre en charge et vous rassurer. Votre compagnon va ressentir cela et ça va l’aider à guérir plus vite.

    Bien sûr cela ne remplace pas un traitement médicamenteux mais c’est une aide très importante.

    Il faut en conclure que la relation de confiance que vous avez construite avec votre vétérinaire est très importante et participe pleinement à la guérison de votre compagnon.

    Un deuxième effet est le conditionnement, votre compagnon va comprendre que le fait de prendre des médicaments, même s’il ne trouve pas ça très agréable, va améliorer sa santé. Cela va le conditionner et au prochain traitement, va aider à sa guérison. »

    « En plus, il m’est arrivé d’aggraver une situation avec un traitement homéopathique, ce qui prouve qu’il a une action ! »

    ->N’y a t-il rien qui vous choque dans votre phrase ? Avez-vous déjà réfléchi au fait que la corrélation de deux évènements ne sont en aucun cas une causalité ?

    -> En quoi un produit qui n’a aucun principe actif pourrait avoir une quelconque action ? Vous l’avez vous-même écrit : les substances sont diluées. Outre le fait qu’utiliser un produit qui nous rend malade pour nous guérir n’a aucun sens (s’il en a un, merci d’expliquer parce-que je ne vois pas en quoi donner un produit qui fait tousser permettrait de nous arrêter de tousser), les dilutions sont tellement fortes qu’à partir de 12/13 CH il n’y a statistiquement plus aucune molécule de la teinture-mère de base !

    Si une situation s’aggrave, ce n’est pas à cause de l’homéopathie

  • Popow
    octobre 24, 2018

    Bonjour Marie et bonjour à ton papa aussi 🙂
    Merci pour cet article super intéressant qui m’a donné envie de me tourner vers l’homeopathie! Je me retrouve dans les differents commentaires précédents. J’ai 30 ans et j’ai de l’acné depuis mes années collèges, autant dire que jai passe plus de le moitie de ma vue avec des boutons sur le visage (Yeahh!! Lol). Ma peau est mixte et mon acné est cyclique. Elle apparait surtout par poussée inflammatoire au moment de mon ovulation et avant mes règles en se localisant surtout sur les joues, et principalement la joue gauche où jai plus de boutons.. ceux ci laissant des traces rouges en partant! Super!lol. J’ai testé tout les traitements dermato possibles jusqu’à roaccutane que j’ai eu 2 fois… et ça n’a pas marché. Aujourd’hui je suis une alimentation équilibrée sans produits laitiers, ni sucre, ni gluten.. sauf quelques écarts parfois car il faut se faire plaisir lol. J’utilise des produits naturels adaptés a ma peau et essaie les compliments alimentaires (msm, sauge, zinc, onagre,…) sauf que rien n’y fait. Je n’en vois pas le bout et ça en devient epuisant! Je pense donc suite a votre aticle essayer le traitement suivant:
    – lachesis 5ch
    – sulfur iodatum 5ch
    – selenium 5ch
    -kalium bromatum 5ch ou ferrum phosphoricum 5ch
    Et pour le drainage:
    – lappa major et raphanus niger

    Penses tu que cela soit adapté??

    Allez on y croit en espérant venir à bout de cette peau capricieuse!!

  • Ghali
    février 18, 2019

    Bonjour, merci beaucoup pour cet article, vraiment top ! Je voulais savoir si il est possible de prendre différentes granules ? Est-il possible de faire des « combos » ?
    Merci beaucoup !

  • GOUSSET
    mars 20, 2019

    Bonjour, c,’est la première fois que je poste mon histoire pour pouvoir trouver de l’aide car je n’en peux plus …Vous êtes précieux cher MONSIEUR pour les gens comme nous qui soufrons du regard des autres chaque jours…MERCI!
    J’ai 45 ans , je combat l’acné depuis mes grossesses et surtout depuis l’arrêt de mes pilules .Les boutons se situent sur le menton ,ils sont rouges , sous peau , mettent du temps a sortir et ma peau commence a cicatriser au moment ou les crises recommencent .Je sais maintenant que les boutons sortent à l’ovulation pendant deux voir trois jours .Ma peau devient sèche car je sèche cette zone qui finit par être ridée …J’ai essayé divers traitements mais je ne veux plus prendre d’antibios ni passer par la case roaccutane qui m’a rendu malade au bout de trois mois.J’ai bu des brevages de naturopathes , de l’argent colloidale, du punto .j’ai fais des detox de mes émantoires …bref divers choses et variées qui côutent chers et ne sert à rien ! je suis mince , dynamique , sujette parfois à des exstrasystoles en cas de fatigue .Il y a deux ans j’ai consulté un homéopathe uniciste à Paris qui m’a aidé a gérer mes émotions en me donnant comme remède pusatilla que j’ai commandé dans un labo en suisse .J’ai ressenti beaucoup de mieux et je continue a prendre 1 globule quand je ne me sens pas bien et c’est très efficace …J’habite Nice aujourd’hui et je ne peux plus consulter chez lui et puis de toutes les façons ce remède n’aide pas à faire partir ces maudits boutons .Je prends de l’onagre depuis un an , c’est bien pour les seins qui étaient douloureux mais que nenni pour les boutons .
    HELP ME !!!!!!!!!
    Merci

  • Muller Amélie
    avril 16, 2019

    Hello
    Moi c’est Amélie c’est pour moi une première que de parler de mon acnée.
    Elle me pourrit la vie à des moments et s’en suit un manque de confiance en sois…..
    Pour ma part mes boutons sont assez gros et rouge et me fond mal ou même démengent, ils se situent essentiellement sur la machoire quelques uns sur la poitrines et les épaules. Ils sont parfois remplie de liquide incolre ou alors blanc …
    je prend optimizette comme,pilule car je ne peux rien prendre d’autre les autres pilules sont trop dosées pour moi aujourd’hui alors que je les suportait avant.
    Et les stérilets me provoquent des règles trop abondantes et étant souvent en anémie ( depuis bébé ) me provoquaient de grosses fatigues et vertiges.
    Je crois beaucoup en l’homéopathie car je les beaucoup utilisé pour mes enfants sans jamais me poser la question sur l’acnée
    votre article est super et m’a donné envie d’en savoir plus.
    Pouvez-vous m’aider un peu sur mon profil
    J’ai déjà imprimé tout vos bons conseils et la liste a prendre
    Mille Merci D’avance dans l’attente de vous relire
    Amélie

  • Louise
    avril 23, 2019

    Bonjour,
    Je trouve votre article très intéressant !! Je me soigne à l’homéopathie depuis petite et j’aimerais essayer de résoudre mon problème de peau avec. J’ai 21ans et j’ai de l’acné depuis 2ans environ depuis que j’ai commencé la pilule. J’ai une peau très sensible et mixte. Les boutons sont essentiellement localisés sur mes joues. Les périodes de règles entrainent l’apparition de boutons et lorsque je mange du chocolat aussi (ce qui me rend extrêmement triste lol). J’aimerais savoir quelles granules vous, et votre père, me conseillerez ? Merci d’avance !!!

  • margooot
    mai 2, 2019

    Bonjour,
    Merci pour ce super article !
    Je voulais savoir si on pouvais prendre plusieurs type de granule en même temps si plusieurs des caractéristiques évoqués nous concernent ?
    Merci beaucoup pour ta réponse !

    • marie
      mai 2, 2019

      Oui bien sûr tu peux combiner 😉

  • Steph
    juillet 12, 2019

    Malheureusement les granules homéopathiques ne sont pas vegan, ils contiennent du lactose. Seules les traitements homéopathiques en gouttes sont possibles…

  • ALISON LUTHIER
    août 23, 2019

    Bonjour,

    Très bel article ! Je sors de chez le pharmacien avec 4 tubes mais je me demande si les 5 granules à prendre matin et soir sont à prendre de manière périodique / en cure (lorsque les symptômes sont là, c’est-à-dire avant mes règles) ou tout le temps, quel que soit la période de mon cycle ?

    Merci beaucoup !
    AL

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *