• {Diy} Calendrier de l’avent vegan

    Quand j’étais petite j’attendais avec impatience d’ouvrir la case du jour sur mon calendrier de l’avent, pas vous ?

    Cette année, pour attaquer le mois de décembre, je me suis dit que ce serait cool de fabriquer un calendrier de l’avent en version vegan !

    .

    Le contenant

    Pour attaquer le mois de décembre, je vous propose de fabriquer un calendrier de l'avent vegan ! Une chouette idée à offrir ou à garder pour soi !

    J’ai décidé de ne pas m’embêter avec le format de mon calendrier de l’avent : j’ai préféré prendre un grand carton que j’ai recouvert de papier pour le rendre un peu plus joli et y glisser des petits paquets numérotés. Ca permet de faire un peu de récup’ et évite d’être limité au niveau de la taille des surprises.

    En plus, j’aime bien le fait de devoir chercher le numéro du jour parmi la multitude de paquets !

    .

    Le contenu

    J’ai opté pour des chocolats et des gourmandises mais pas que ! J’ai aussi glissé des mots doux, des photos et des petites choses personnalisées qui correspondent à la personne qui va recevoir ce calendrier.

    Voici quelques idées pour remplir votre calendrier de l’avent vegan, à adapter selon la personne de destination et votre budget !

    (cliquez sur les produits pour voir les infos et les prix)

    Jolies cartes de créatrices

    pour écrire des mots doux et les glisser dans son calendrier de l’avent !

    Jolis masking tapes

    pour décorer la boîte et les paquets

    Pour info :

    • Mes autocollants numérotés viennent de chez Hema.
    • Les papiers cadeaux unis viennent de chez Ikea (collection de l’année dernière). 
    • Les papiers cadeaux fantaisie viennent de chez Mr Wonderful (collection de l’année dernière).

    J’espère que le petit chanceux pour lequel j’ai préparé ce calendrier appréciera chaque jour jusqu’à Noël !

    .

    L’idée de ce calendrier de l’avent vegan vous plait ? 

    Epinglez-la sur Pinterest ! 

    Pour attaquer le mois de décembre, je vous propose de fabriquer un calendrier de l'avent vegan ! Une chouette idée à offrir ou à garder pour soi !

  • La Box à Planter : j’ai testé le jardinage en appartement !

    Vous vous souvenez, dans mes résolutions pour l’année 2016, je m’étais promis de fleurir et de végétaliser un peu plus mon intérieur ?

    J’ai eu envie d’aller un peu plus loin qu’acheter quelques fleurs : je m’initie au jardinage en appartement et je commence à faire mes propres plantations en intérieur (car je n’ai malheureusement ni jardin, ni balcon). Ca tombe bien, c’est justement le sujet de l’éco-défi du mois sur le blog Echos Verts de Natasha !

    J’ai grandi à la campagne avec un jardin immense dans lequel mon papa plante toujours des tas de trucs mais même si je l’ai aidé, étant petite, à semer quelques graines qui sont devenues depuis de grands arbres, je suis totalement novice en la matière. A la maison, c’est lui le grand spécialiste du jardin !

    Pour m’accompagner dans cette toute nouvelle activité, Julie m’a donné un coup de pouce avec sa Box à Planter spéciale aromates ! Je fais donc mes premières expériences de jardinage en appartement en semant du basilic, du cerfeuil, de la coriandre, du persil frisé et de la ciboulette.

    .

    Comment s’organiser pour planter en intérieur ?

    Quand on a un balcon pour entreposer son terreau, ses pots, ses petites pelles et tout le tralala, c’est pratique.

    Mais quand comme moi, on n’a ni balcon, ni jardin, et qu’en plus on est complètement novice en la matière, ça devient plus problématique !

    Quand j’ai reçu ma toute première Box à Planter, je me suis retrouvée avec 5 sachets de graines, un livret de conseils jardinage et mon Sprout (un crayon qui pousse !). Il me manquait le principal : des pots et de la terre !

    .

    Où trouver le matériel pour faire ses plantations ?

    Comme je n’avais pas trop envie d’aller me ruiner chez Truffaut, j’ai fait de la récup’ :

    1. Les pots

    Je savais que tous ces pots vides de purée d’amande que je nettoyais et gardais dans le placard de ma cuisine me serviraient un jour ! Seul hic : ils sont transparents !

    Les racines n’aiment pas vraiment voir le soleil, il fallait donc que je trouve un moyen pour que la lumière n’entre pas dans les pots. Et comme j’avais un échantillon de peinture bleue qui trainait dans un tiroir de mon bureau : j’ai peint tous mes pots !

    Pour finir, mes petits pots n’ayant pas de trous dans le fond, il est recommandé de déposer des gravier ou des pierres dans le fond des contenants pour permettre le drainage de l’eau et éviter que les racines ne moisissent. Mission terre et cailloux activée !

    2. La terre et les cailloux

    Je me voyais mal entreposer mon sac de terreau dans mon dressing ou dans un placard de ma cuisine …

    Alors j’ai profité d’une escapade dans le sud, chez mes parents, pour récupérer tout ce dont j’avais besoin dans le jardin !
    J’ai pris des pots vides (j’ai la manie de garder tous les pots en verre, on sait jamais !) et je les ai remplis ! Oui c’est moi dans le train Narbonne-Paris avec la valise pleine de terreau et de cailloux !

    Voici comment j’ai semé des graines de plantes aromatiques dans des pots recyclés, en intérieur grâce à la Box à Planter !

    .

    Je plante dans mon appart’ – round 1

    De retour à Paris, j’ai suivi méticuleusement le guide de Julie pour réaliser mes petites plantations : une couche de cailloux, du terreau, quelques graines et une fine couche de terreau par-dessus.

    Comme j’habite en premier étage, avec un immeuble en face et un balcon au-dessus, mon appartement n’est pas très lumineux. Je laisse donc mes petits pots sur la table du salon, là où mes plantes ont le plus de chance de capter un peu de lumière dans la journée.

    Toute contente d’admirer mes plantations chaque matin, je leur mettais chaque jour un peu d’eau pour les aider à pousser : grosse erreur de débutante, j’ai noyé mes graines !

    Alors que mon basilic commençait à sortir quelques feuilles, mes autres pots avaient une sacrée mauvaise mine et mes graines se baignaient littéralement. Résultat : j’ai tout recommencé !

    J’avoue qu’un besoin en eau « moyen » ou « faible », ça ne me parlait pas trop mais il faut apprendre de ses erreurs pour progresser !

    .

    Je plante dans mon appart’ – round 2

    Me voilà avec une plantation bonne sur les 5 et donc 4 pots à vider !

    J’ai ressorti mon saladier, mon terreau, mes cailloux, ma cuillère à soupe, et en avant !

    J’ai bien fait de tout reprendre à zéro car vu l’odeur du contenu des pots, je ne crois pas que quelque chose de vivant aurait pu sortir de là !!

    Mes plantations ont bien meilleure mine aujourd’hui et depuis, j’ai appris à ne pas avoir la main lourde sur l’eau !

    .

    Mon DIY spécial aromates !

    Récup un jour, récup toujours ! Une fois que les graines sont semées, il faut se souvenir de qui est qui !

    Si vous aussi vous entassez dans vos tiroirs les baguettes chinoises en bois que les restaus japonais nous offrent en masse quand on commande des sushis, vous pouvez en faire des étiquettes à planter dans vos pots !

    Rien de compliqué : je casse ma baguette en fonction de la longueur que je souhaite, j’imprime mes petites étiquettes, je découpe, je plie, un point de colle et c’est parti ! Si mes étiquettes vous plaisent, vous pouvez les télécharger ci-dessous :

    Les étiquettes sont à la bonne taille : il ne vous reste qu'à les imprimer, les découper, les coller sur vos batonnets (baguettes chinoises, glaces, cure dents ...) et à la planter à côté des graines correspondantes !

    .

    Opération garder mes plantes en vie !

    Hormis le basilic, j’attends toujours que mes autres graines se décident à pousser.

    J’essaie de les chouchouter, d’inspecter la terre pour évaluer leur besoin en eau (j’ai retenu la leçon !) et de les placer là où elles auront le plus de lumière !

    Chaque matin j’y jette un oeil, pour voir comment elles vont !

    .

    La Box à Planter : je t’aime !

    J'ai testé : planter des aromates en appartement alors que je n'ai ni jardin ni balcon ! Venez découvrir mon expérience de jardinage en intérieur avec la Box à Planter !

    C’est grâce à Julie de La Box à Planter que je me lance dans ces nouvelles expériences ! J’ai tout de suite accroché avec son concept qui permet à tout le monde de découvrir le jardinage, que l’on habite en ville ou à la campagne, que l’on ait un jardin ou un balcon, que l’on ait la main verte ou deux mains gauches !

    Il faut dire aussi que ce joli coffret rempli de petits sachets adorables donne envie de se retrousser les manches et de mettre la main dans la terre !

    Il existe plusieurs types de box :

    • La box classique qui contient 5 sachets de graines bio (légumes et aromates) à semer pendant la saison, un livret de conseils jardinage et une petite surprise autour du jardin.
    • Les box spéciales : « Mon Premier Potager », « Petit Jardin d’Aromates », « Jardin Merveilleux », « Le calendrier à planter ».

    .

    Ce qu’il faut savoir sur La Box à Planter :

    • Les graines sont issues de l’agriculture biologique et produites par de petits semenciers français, de manière artisanale (pas de variétés hybrides dans La Box à Planter !).
    • Les plantes proposées dans chaque box sont minutieusement sélectionnées pour s’entraider ! Ainsi, aromates et fleurs se mélangent pour protéger les plantes, éviter de les traiter et obtenir ainsi une meilleure récolte !
    • Le livret très complet qui accompagne les box nous donne tous les conseils pour réussir nos plantations mais aussi des astuces pour cuisiner et sublimer nos récoltes.
    • Chaque box est adaptée aussi bien aux citadins qui souhaitent planter leurs graines sur un balcon qu’à ceux qui ont un jardin.
    • Et le prix : 1 saison = 15,90€, 2 saisons = 30€, 4 saisons = 55€ (frais de livraison offerts).

    J'ai testé : planter des aromates en appartement alors que je n'ai ni jardin ni balcon ! Venez découvrir mon expérience de jardinage en intérieur avec la Box à Planter !

    .

    Faire ses plantations, c’est cool !

    J’ai tenté à plusieurs reprise d’acheter des plantes pour mon appartement mais je n’avais jamais planté des graines et démarré le cycle de zéro !

    Comme les cactus sont généralement les seuls survivants, je suis partie du principe que je n’avais pas la main verte mais Julie m’a donné envie de m’intéresser un peu plus au jardinage (en appartement) et de comprendre les plantes. C’est comme pour tout, il faut apprendre !

    Je ne suis peut-être pas née avec la main verte mais ça me fait super plaisir de planter quelques graines, de les chouchouter et de les voir pousser ! Et puis saupoudrer mes petits plats d’herbes aromatiques que j’ai fait naître et que j’ai regardé grandir, ça va être trop chouette ! J’ai hâte !

    Cette nouvelle activité risque de prendre de plus en plus de place à la maison et j’ai bien envie de partager ici mes expériences, mes joies mais aussi mes petits soucis de jardinage en appartement ! Ca vous dit ?

    .

    Surprise : une box à gagner ! 

    Pour fêter mes toutes premières plantations, Julie vous offre une Box à Planter « Petit jardin d’aromates ». Pour jouer, c’est très simple :

    J’annoncerai la gagnante ici ! Vous avez jusqu’au 30 mars pour participer ! Good luck 😉

    Pssssst ! Pour celles qui ne veulent pas attendre, vous avez -10% sur tout le site de La Box à Planter avec le code OHMYBOX jusqu’au 31 mars 2016 ! 

    _

    Concours terminé ! La gagnante est Amélie Lily avec sa petite mélisse qu’elle a partagé avec toute sa famille ! 

    .

    Cet article vous plait ? 

    Epinglez-le sur Pinterest ! 

    J'ai testé : planter des aromates en appartement alors que je n'ai ni jardin ni balcon ! Venez découvrir mon expérience de jardinage en intérieur avec la Box à Planter !

    Crédit photos : Sweet & Sour

    .

    Pour découvrir plein d’astuces pour jardiner en intérieur, inscrivez-vous vite à l’éco-défi du mois sur Echos Verts !

  • Cadeau gourmand : kit granola homemade (vegan, sans gluten)

    J’adore préparer des petits cadeaux gourmands à glisser sous le sapin ! C’est aussi l’occasion pour moi de faire découvrir à ceux que j’aime que des gourmandises vegan et sans gluten sont tout aussi délicieuses que des recettes classiques !

    Et parce que je sais que ma copinette Anouk adore mon granola (je te vois piquer dans le pot à chaque fois que tu viens à la maison, coquinette !), je lui ai préparé un petit cadeau gourmand pour Noël : un kit granola (vegan, sans gluten) !
    Elle a tous les ingrédients secs dans les bonnes proportions, il ne lui reste plus qu’à ajouter un chouilla de sirop d’agave et d’huile végétale et à faire cuire le tout !

    Vous avez envie d’offrir le même ? Je vous montre comment le réaliser ! Et ne partez pas trop vite : je vous ai fait en fin d’article une jolie sélection de 6 cadeaux gourmands et healthy pour faire plaisir à tous ceux que vous aimez et pour faire découvrir des recettes vegan et gluten-free autour de vous !

    .

    Kit granola homemade !

    .

    Matériel : un pot vide et propre (de confiture, de purée d’amande, d’huile de coco …).

    Ingrédients : 50g de flocons de riz, 50g de sarrasin décortiqué, 50g de noisettes, 25g de graines de courge.

    Cadeau gourmand pour Noël : kit pour granola homemade (vegan, sans gluten)

    Préparation :

    1. Placer tous les ingrédients les uns après les autres dans le pot pour former des couches.
    2. Imprimer une jolie étiquette avec d’un côté le titre de la recette et de l’autre les instructions à suivre pour la réaliser. Clique ici pour télécharger la mienne !
    3. Attacher l’étiquette avec un petit morceau de baker twine.

    .

    Les idées healthy des blogocopines !

    (Recettes 100% vegan et sans gluten)

    Les petites cruffes de Julie

    Les orangettes de Marie

    Les petits coeur de Noël d’Antigone

    Les biscuits moelleux d’Alice

    Les muffins choco-coco de Juliette

    Les truffes chocolat-lavande de Gaëlle

    Et vous, quels sont les cadeaux homemade que vous préférez offrir ? 

    .

    Crédit photos : Sweet & Sour

  • 3 idées diy pour une sweet table d’Halloween

    Le 31 octobre approche ! Il est temps de se pencher sur la déco pour que toutes nos idées soient prêtes à temps ! Vous vous souvenez de la sweet table d’Halloween à paillettes que j’ai réalisée avec mes copines Laura et Anouk ?

    Je vous propose de rentrer un peu dans les détails et de découvrir les différents éléments que l’on a préparé pour décorer notre table !

    .

    Chacune a apporté 3 idées gourmandes ou DIY à ce projet collaboratif :
    – Un centre de table automnal (DIY collaboratif)
    – Des muffins à la cannelle (Laura)
    – Des boissons d’automne (Laura)
    – Des citrouilles et courges customisées (Laura)
    – Une tarte à la citrouille (Anouk)
    – Du pop corn (Anouk)
    – Des pommes d’amour (Anouk)
    – Des oranges-citrouilles (moi)
    – Des cookies d’automne vegan et gluten-free (moi)
    – Des pommes bougeoirs (moi)

    .

    Des cookies d’automne vegan et gluten-free

    . Cookies d'automne vegan et gluten-free

    Vous avez déjà dû voir passer la recette sur le blog : ces petits biscuits m’ont été inspirés par ma copine Laura du blog Leaf et sont devenus mes préférés. Je les ai également adaptés dans une version plus automnale ici !

    .

    Ingrédients (pour une quinzaine de petits biscuits) :

    • 65g de farine de riz
    • 65g de farine de châtaigne
    • 1 banane écrasée
    • 130g de purée d’amande
    • 50g de sucre (rapadura ou sucre de coco, évitez le sucre blanc !)
    • 1 pincée de sel
    • 1/2 cc de bicarbonate
    • 1 cs de lait d’amande (ou autre lait végétal)
    • Quelques noisettes grossièrement concassées
    • Du baker twine
    • Une boîte
    • Du papier de soie

    Préparation :

    1. Écraser la banane à la fourchette et mélanger avec la purée d’amande.
    2. Ajouter les farines, le sucre, le bicarbonate, le sel et le lait d’amande si la pâte est trop sèche. Mélanger pour former une pâte sableuse.
    3. Ajouter les noisettes.
    4. Former les biscuits, puis enfourner environ 15 min à 180°. Les biscuits durcissent en refroidissant.
    5. Empiler les cookies par 3 et les maintenir ensemble grâce à du baker twine. Y attacher si vous le souhaitez une petite étiquette.
    6. Trouver une jolie boîte à disposer sur votre table gourmande et déposer dans le fond un peu de papier de soie.
    7. Placer les cookies par-dessus avec quelques décorations pailletées !

    .

    Des oranges-citrouilles

    DIY : une orange citrouille d'Halloween

    Je dois sincèrement vous avouer que ces oranges-citrouilles m’ont fait passer un sale quart d’heure ! Je ne vais pas vous mentir, creuser une orange n’est pas une mince affaire mais c’était ma manière d’apporter ma touche healthy à la table ! Et finalement, je les trouve plutôt mignonnes !

    .

    Ingrédients et matériel :

    • 3 oranges ou plus
    • un petit couteau
    • une petite cuillère
    • de quoi les remplir !

    Préparation :

    1. Couper le dessus de l’orange
    2. En utilisant un couteau, découper tout le tour de l’orange à l’intérieur (au niveau de la peau blanche).
    3. Découper en croix au milieu de la pulpe et sortir les quartiers à la cuillère (et les manger !).
    4. Utiliser une petite cuillère pour racler les bords de l’orange et retirer toute la pulpe restante.
    5. Il ne reste plus qu’à lui créer des yeux et un sourire avec un couteau !

    On peut les remplir de noisettes, d’amandes, de fruits ou de tout ce qui vous passe par la tête !

    .

    Des pommes bougies

    DIY : pommes-bougie pour sweet table

    Parce que la pomme est le fruit d’automne par excellence, j’ai cherché un moyen de l’utiliser pour décorer notre sweet table et je l’ai transformée en bougeoir !

    .

    Ingrédients et matériel :

    • 2 pommes ou plus
    • 2 petites bougies
    • 1 petit couteau.

    Préparation : 

    1. Positionner la bougie sur le dessus de la pomme.
    2. A l’aide d’un couteau, découper la pomme le long du périmètre de la bougie.
    3. Découper en croix au milieu du cercle tracé et sortir les morceaux.
    4. Peaufiner les bords au couteau jusqu’à ce que la bougie rentre parfaitement dans le creux.
    5. Il n’y a plus qu’à y insérer la bougie et à l’allumer !

    .

    Pour plus d’idées DIY pour une sweet table d’Halloween, rendez-vous sur les blogs de mes deux copinettes : Pinketcetera et Sunshine of Mine !

    .

    Happy Halloween !

    .

    Crédit photos : Sunshine of Mine

  • 8 astuces pour une belle sweet table d’Halloween

    Halloween a toujours été une fête que j’adore ! Les séances de spiritisme, les histoires qui font peur, les excursions dans des lieux abandonnés … J’étais une vraie trouillarde mais le soir du 31 octobre, j’avais toujours ce shoot d’adrénaline qui me conduisait dans des plans farfelus !

    Avec Laura et Anouk, nous avons laissé de côté les araignées, les fantômes et toutes les choses qui filent la frousse ! On a gardé les citrouilles et les gourmandises, et saupoudré le tout de doré et de paillettes pour préparer une fête d’Halloween aux couleurs de l’automne ! Notre défi : réaliser une sweet table d’Halloween gourmande, automnale et pailletée ! Les paillettes, c’est notre truc !

    .

    Une sweet table d’Halloween à paillettes !

    .

    Chacune a apporté 3 idées gourmandes ou DIY à ce projet collaboratif. Je vous laisse admirer le résultat et vous donne rendez-vous courant octobre sur nos blogs pour découvrir nos DIY pas à pas et la préparation de nos recettes. En attendant, ne partez pas ! Je vous livre un peu plus bas quelques conseils pour réaliser une belle sweet table d’Halloween !

    Sweet table Halloween à paillettes

    Sweet table Halloween à paillettes

    Sweet table Halloween à paillettes

    Sweet table Halloween à paillettes

    .

    8 conseils pour réaliser une belle sweet table !

    .

    Anouk a déjà roulé sa bosse niveau sweet tables mais c’était une première pour Laura et moi ! J’étais très enthousiaste à l’idée de créer cette jolie table de A à Z car j’ai toujours admiré ce type de réalisations sur Pinterest ou sur les blogs. Me lancer enfin dans un projet de sweet table, c’était trop chouette. L’imaginer avec mes deux copinettes, c’était encore mieux !

    Pour aider celles qui, comme moi, débutent dans cette discipline, voici 8 astuces que j’ai retenu de ma première expérience !

    .

    1. Bien choisir son thème
    Quand nous avons décidé de nous lancer dans ce projet, nous avions la possibilité de partir dans des tas de directions car une sweet table d’Halloween peut prendre plein plein de formes : Halloween effrayant, Halloween pastel, Halloween mystérieux … Vous l’avez compris, on a choisi l’option « Halloween à paillettes » : des couleurs automnales associées à du doré et des paillettes !

    Sweet table Halloween à paillettes

    2. Créer un tableau Pinterest
    Pinterest est un outil génial, surtout quand on prépare un projet à plusieurs. C’est une source d’inspiration inépuisable où l’on peut piocher des tas de bonnes idées. Pour les plus curieuses, voici le tableau Pinterest partagé qui nous a accompagnées tout au long de notre réflexion autour de notre sweet table d’Halloween ! Il nous a permis de définir les gourmandises et les DIY à préparer, mais aussi à imaginer les éléments de décor de notre table.

    .

    3. Faire la liste de tous les éléments nécessaires et les trouver !
    Pas question de se ruiner pour réaliser un beau décor ! On peut tout à fait recycler des éléments ou les trouver à l’extérieur !
    Nous voulions une atmosphère très automnale avec des couleurs chaudes, nous avons donc fait la liste de tout ce qui nous faisait penser à cette saison et qui serait parfait pour notre décor : des courges, des citrouilles, des feuilles mortes, des pommes de pin, des branchages, des marrons, des noisettes, des pommes … Il ne restait plus qu’à passer faire quelques courses au marché pour les éléments comestibles et à aller ramasser le reste dans la nature (enfin, le jardin d’Anouk et les parcs parisiens ! …).

    Sweet table Halloween à paillettes

    4. Soigner le dressage de ses petits plats !
    Les gourmandises sont les stars de la table, il est donc important qu’elles soient délicieuses mais surtout bien présentées ! Par exemple, j’ai fait bien attention à faire des cookies qui soient tous de la même taille et Laura a utilisé de belles caissettes pour ses cupcakes !

    .

    5. Les petits détails font toute la différence !
    J’ai remarqué que ce sont les petits détails qui rendent une sweet table travaillée et qui créent l’ambiance : les jolies bouteilles format miniature, les petites étiquettes, le baker twine ou le papier de soie autour des cookies, la guirlande lumineuse, les pailles colorées … Il ne faut pas négliger ces détails et prendre le temps de s’appliquer pour obtenir un joli rendu !

    Sweet table Halloween à paillettes

    6. Ne pas surcharger !
    A vouloir ajouter trop de choses, on risque très facilement d’avoir un résultat trop chargé. Il est important de garder une table aérée avec peu d’éléments bien mis en valeur et bien alignés, des couleurs limitées, et une nappe blanche bien repassée qui fera ressortir chaque objet.

    .

    7. Faire des étages
    Pour un effet encore plus « wouaw », installer différents niveaux sur sa table fait son petit effet ! Pour notre sweet table d’Halloween, nous avons utilisé 2 boîtes en bois de tailles différentes pour obtenir 2 niveaux sur notre centre de table. Cet effet de hauteur apporte tout de suite un rendu plus sympa !

    .

    8. Ne pas négliger l’arrière plan !
    L’idéal selon moi est d’avoir un environnement blanc tout autour de la table. Cela permet de concentrer l’oeil sur la sweet table, de ne pas avoir d’éléments perturbateurs qui viennent gâcher tout notre travail et de faire de belles photos lumineuses (comme je les aime !). Pour habiller l’arrière de notre table, nous avons opté pour une guirlande toute simple (avec des paillettes évidemment !).

    sweet_and_sour_halloween_sweet_table_fall_season_autumn_automne_glitters_paillettes_5

    .

    Photos bonus : behind the scenes

    Sweet table Halloween à paillettes - behind the scenes

    Sweet table Halloween à paillettes - behind the scenes

    Crédit photos : Sunshine of Mine

  • {Diy} Sels de bain homemade

    Lors de notre soirée Oh my Blog! « Et si on s’aimait ? » spéciale Saint Valentin, j’ai animé un atelier sels de bain. Pour se chouchouter dans sa salle de bain, personne ne dirait non à un bon bain chaud associé aux vertus des huiles essentielles ! Sachez qu’il n’y a rien de plus simple à réaliser qu’un bocal de sels de bain : je vous montre !

    DIY / Do it yourself / Sels de bain homemade

    Le matériel :

    – Un bocal : vous pouvez récupérer un pot de confiture, un pot de nutella, un bocal de foie gras …

    – Des huiles essentielles : j’ai commandé les miennes sur la parapharmacie en ligne Universpara.com qui propose un choix très large d’huiles essentielles.

    – Du gros sel.

    – Des colorants alimentaires.

    – Un bol et une petite cuillère pour mélanger.

    – Des rubans et de jolies étiquettes pour décorer.

    DIY / Do it yourself / Sels de bain homemade

    DIY / Do it yourself / Sels de bain homemade

    DIY / Do it yourself / Sels de bain homemade

    Les étapes :

    1. Je nettoie bien mon bocal à l’eau et je le sèche.

    2. Je prélève la quantité désirée de gros sel et je l’insère dans mon bol.

    3. Je choisis mes huiles essentielles. J’ai opté pour 6 d’entre elles qui ont toutes des propriétés différentes :

    DIY / Do it yourself / Sels de bain homemade

    L’Huile essentielle de Palmarosa : Cicatrisante et revitalisante, elle apaise la peau et a une action bénéfique sur l’hydratation cutanée. Elle est connue pour ses effets sur les peaux sèches et sujettes aux irritations (eczéma, acné, plaies), qu’elle répare en profondeur.

    L’Huile essentielle de Lavandin Abrial : Grâce à son parfum fort, elle est préconisée en cas de rhume et de bronchite. Elle délasse les muscles en cas de torticolis, contractures ou crampes. Très efficace en cas d’états de stress, d’angoisse et de nervosité, elle favorise l’endormissement.  Elle peut aussi traiter les brûlures ou irritations cutanées.

    L’Huile essentielle de Géranium : Le géranium a des vertus antibactériennes, anti-fongiques et calmantes pour le système nerveux. Il favorise la cicatrisation des petites plaies, améliore le tonus des peaux matures et apaise les douleurs articulaires.

    L’Huile essentielle de Mandarine Rouge : Elle harmonise le système nerveux grâce à ses propriétés calmantes et relaxantes (idéale contre l’anxiété et le stress) et favorise le sommeil. Elle est rafraichissante et tonifiante pour la peau.

    L’Huile essentielle de Menthe Poivrée : Elle permet de lutter contre les migraines et la fatigue psychique. C’est un excellent tonique digestif en cas de digestion lente et de lourdeurs d’estomac.

    L’Huile essentielle d’Ylang-Ylang : Elle permet de faire baisser le stress et les sensations d’irritabilité. Versée dans un bain, elle agit directement sur l’ensemble de l’organisme et aide à se détendre.

    Il est tout à fait possible de mélanger ces huiles entre elles pour combiner leurs propriétés !

    4. J’ajoute les huiles essentielles choisies goutte par goutte dans le sel (les huiles essentielles doivent représenter environ 1% du poids total de sel) et je mélange à la cuillère.

    DIY / Do it yourself / Sels de bain homemade

    5. Je colore mes sels de bain si je le souhaite en les mélangeant à quelques gouttes de colorant alimentaire.

    DIY / Do it yourself / Sels de bain homemade

    DIY / Do it yourself / Sels de bain homemade

    6. Il n’y a plus qu’à glisser le sel dans le pot et le décorer avec des rubans et de jolies étiquettes !

    DIY / Do it yourself / Sels de bain homemade

    DIY / Do it yourself / Sels de bain homemade

    Et hop, on en verse une poignée dans son bain !

     .

    Crédit photos : Douce AddictionSweet & Sour